European Film Awards 2016 : le triomphe de Toni Erdmann

0
470

toni-erdmann-efa-2016-maren-ade-01

Comme elle l’a évoqué elle-même en recevant son prix, l’allemande Maren Ade est la première réalisatrice, en 29 éditions, à remporter le trophée du meilleur film avec cette comédie, parfois dramatique, sur la relation fragilisée entre un père excentrique et sa fille trop sérieuse. Rappelons néanmoins qu’en 2011 Susanne Bier avait gagné l’EFA du la mise en scène pour Revenge, battu par Lars von Trier pour Melancholia dans la catégorie reine. Présenté en compétition lors du Festival de Cannes mais repartie sans aucun prix, Toni Erdmann se rattrape en faisant un carton plein en gagnant les cinq trophées principaux : meilleur film, meilleure réalisatrice, meilleur scénario, meilleur acteur et meilleure actrice. Elle est la première à réussir cet exploit, Michael Haneke s’en étant approché à deux reprises, pour Caché avec Daniel Auteuil et Juliette Binoche et pour Amour avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva, ne ratant alors que le prix du scénario.

toni-erdmann-efa-2016-01

Les quatre autres longs-métrages dans la catégorie du meilleur film repartent bredouilles dont les trois autres représentants de la compétition cannoise, Elle de Paul Verhoeven, Julieta de Pedro Almodovar et Moi, Daniel Blake de Ken Loach (Palme d’or) ainsi que Room de Lenny Abrahamson nommé à l’Oscar du meilleur film cette année.

land-of-mine-de-martin-pieter-zandvliet

Les prix techniques avaient déjà été annoncés le 17 novembre dernier, trois d’entre eux revenant au film de guerre Land of Mine : photographie, costumes et, remis pour la première fois, maquillages et coiffures. Le Disciple est primé pour sa musique, La Communauté pour son montage, Les Suffragettes pour ses décors et 11 minutes pour le son. Ces prix ont été désignés par un jury de personnalités : le compositeur italien Giuliano Taviani, le chef-opérateur autrichien Martin Gschlacht, le monteur israélien Era Lapid, le chef décorateur français Benoît Barouh, le créateur de costumes espagnol Paco Delgado, l’ingénieur du son anglais Dean Humphreys et le maquilleur polonais Waldemar Pokromski.

Malgorzata Szumowska avec son directeur photo Michal Englert (Maciej Kulczynski/Pool Photo via AP)
Malgorzata Szumowska, prix du public pour Body, avec son directeur photo Michal Englert (Maciej Kulczynski/Pool Photo via AP)

La Pologne était au cœur de la cérémonie cette année. La cérémonie a eu lieu à Wroclaw, capitale européenne de la Culture 2016, Andrzej Wajda, disparu le 9 octobre dernier, devait en être l’invité d’honneur. L’Académie lui a remis un trophée posthume honorifique. La réalisatrice polonaise Agnieszka Holland, présidente de l’Académie, actuellement aux Etats-Unis pour tourner des épisodes de House of Cards, s’est exprimée «en direct» du bureau ovale du président fictif Frank Underwood. La réalisatrice polonaise Malgorzata Szumowska a reçu le prix du public pour Body, le prix du son est remis à un film réalisé par le grand cinéaste Jerzy Skolimowski.

Le scénariste Jean-Claude Carrière et l’acteur et producteur Pierce Brosnan ont été honorés pour l’ensemble de leur carrière, Leontine Petit (The Lobster) reçoit le prix European Co-Production.

Jean-Claude Carrière et Pierce Brosnan (Maciej Kulczynski/Pool Photo via AP)
Jean-Claude Carrière et Pierce Brosnan (Maciej Kulczynski/AP)

pierce-brosnan-efa-2016

Toni Erdmann, Mr Ove, Fuocoammare, par-delà Lampedusa, Ma Vie de Courgette, Olli Mäki et Land of Mine représentent leurs pays respectifs aux Oscars.

Retrouvez ici l’ensemble des nominations.

toni-erdmann

Le palmarès complet

  • Meilleur film : Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne), produit par Janine Jackowski, Jonas Dornbach, Maren Ade et Michel Merkt
  • Meilleure comédie : Mr Ove de Hannes Holm (Suède), produit par Annica Bellander Rune et Nicklas Wikström Nicastro
  • Meilleur réalisateur : Maren Ade (Toni Erdmann)
  • Meilleur acteur : Peter Simonischek (Toni Erdmann)
  • Meilleure actrice : Sandra Hüller (Toni Erdmann)
  • Meilleur scénariste : Maren Ade (Toni Erdmann)
  • Meilleur documentaire : Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi (Italie), produit par Donatella Palermo, Gianfranco Rosi, Serge Lalou, Camille Laemle, Roberto Cicutto, Paolo Del Brocco, Martine Saada et Olivier Pere
  • Meilleur film d’animation : Ma Vie de Courgette de Claude Barras (Suisse, France), produit par Max Karli
  • Prix Fipresci de la découverte européenne : Olli Mäki de Juho Kuosmanen (Finlande)
  • European University Film Award : Moi, Daniel Blake de Ken Loach (Royaume-Uni)
  • Prix du public : Body de Malgorzata Szumowska (Pologne)
  • Meilleure photo – Prix Carlo di Palma : Camilla Hjelm Knudsen (Land of Mine de Martin Pieter Zandvliet) (Danemark)
  • Meilleur montage : Anne Østerud et Janus Billeskov Jansen (La Communauté de Thomas Vinterberg) (Danemark)
  • Meilleurs décors : Alice Normington (Les Suffragettes de Sarah Gavron) (Royaume-Uni)
  • Meilleurs costumes : Stefanie Bieker (Land of Mine)
  • Meilleurs maquillages et coiffures : Barbara Kreuzer (Land of Mine)
  • Meilleure musique : Ilya Demutsky (Le Disciple de Kirill Serebrennikov) (Russie)
  • Meilleur son : Radosław Ochnio (11 minutes de Jerzy Skolimowski) (Pologne)
  • Meilleur court-métrage : 9 Days – From My Window in Aleppo de Thomas Vroege, Floor van der Meulen et Issa Touma (Pays-Bas / Syrie)
  • Efa Lifetime Achievement Award : Jean-Claude Carrière
  • European Co-Production Award – Prix Eurimages : Leontine Petit
  • European Achievement In World Cinema : Pierce Brosnan
  • Honorary Award of the Efa President and Board : Andrzej Wajda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici