The Master présenté à Venise 2012 : les premiers avis

0
439

Joaquin Phoenix dans The Master

Le nouveau Paul Thomas Anderson, The Master, était attendu à la Mostra. Et il n’a pas laissé indifférent.

 

A l’instar du dernier Terrence Malick qui va également être présenté à la 69ème Mostra de Venise, c’est le nouveau film de Paul Thomas Anderson, The Master, qui aimante pour l’instant tous les regards. Le long métrage porté par Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix raconte l’ascension d’un gourou religieux dans les années 50. Un portrait d’une Amérique de l’après-guerre avec des forts accents de scientologie, ce qui n’avait pas manqué de faire monter le buzz autour de ce film très attendu, outre son sujet. Voyons ce que les premiers spectateurs ayant eu le privilège de le voir à Venise, en ont pensé.

 

Pour The Hollywood Reporter, The Master est « magistral, bien sûr, pour autant qu’il passionne et laisse perplexe ». Le très sérieux magazine américain affirme que le film de PT Anderson n’est pas un « exposé sur la scientologie comme on pouvait s’y attendre ». Accréds, l’un des rares sites web français présents à Venise, évoque un film « suffisamment intimidant, hypnotique, et ardu pour rendre caduque par avance tout avis à chaud ». Une réflexion qui rejoint celle de The Playlist qui s’accorde à dire qu’il faudra « plusieurs visionnages du film pour en déceler tous les tenants et aboutissants », tant le film est le plus complexe de la carrière d’Anderson. La longue critique de ce dernier souligne également la « musique imprévisible de Jonny Greenwood » et les performances ahurissantes de Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman. De là à en faire des challengers pour les prochains Oscars ?

 

Deadline souligne quant à lui la longue ovation reçu par le film, au-delà de son générique final. Le site américain évoque « deux heures magnifiques d’une émotion exténuante ». Enfin, El Mundo assure qu’il tient bien là un Paul Thomas Anderson des plus « saisissants, perdu et vaste à la fois ». Le site italien SupergaCinema évoque une « leçon de cinéma, sur la forme comme le parler », pendant que le site américain Empire souligne un film qui « brille par sa perspicacité, son humour et son émotion ».

 

Une pluie d’opinions positives pour le film qui pourrait donc largement partir à la chasse aux récompenses. Rappelons que The Master est attendu dans nos salles obscures pour le 9 janvier 2013. Longue attente…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici