Test Blu-ray : La guerre des mondes – L’intégrale de la série

0
425

– L’intégrale de la série


Royaume-Uni : 2019
Titre original :
Création :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h40 environ
Genre : Série TV, Science-fiction
Date de sortie DVD/BR : 19 mai 2021

Londres, à l’époque du roi Édouard VII. Une météorite s’écrase à proximité du village d’Orcel. George, journaliste londonien séparé de sa femme qui vient d’emménager avec Amy, assiste à cet étrange phénomène. Accompagnés de leur voisin expert en astronomie, ils se rendent sur le site de l’impact, bientôt suivis par les forces de l’ordre. Mais la boule rugueuse, qui s’avère être une sphère extraterrestre venant de Mars, s’anime et commence à semer le chaos…

La série

[3/5]

Les adaptations de l’œuvre de se suivent et ne se ressemblent pas. , l’un des romans les plus célèbres de l’auteur britannique, a ainsi vécu de nombreuses vies à l’écran, à la fois pour le cinéma et pour la télévision. En 2019, ce sont rien de moins que deux nouvelles séries adaptés de qui ont été diffusées sur les écrans du monde entier : la première était produite par Canal + et la Fox, la deuxième, qui débarque ce mois-ci en Blu-ray chez , est une mini-série de trois épisodes produite par la BBC.

C’est désormais une rengaine connue : toute adaptation est, à sa manière, une trahison. Pour autant, certaines adaptations tiennent plus que d’autres de la trahison pure et simple. Ainsi, le spectateur ayant dévoré le roman de dans ses jeunes – ou moins jeunes – années ne pourra que se montrer assez circonspect devant cette nouvelle version de . Ni totalement révolté, ni totalement conquis non plus – simplement circonspect devant les choix faits par les créateurs du show (réalisation) et (scénario).

Par certains aspects, cette adaptation de semble bien déterminée à nous proposer une certaine fidélité à l’œuvre de Wells. Ainsi, l’intrigue est replacée au tout début du Vingtième Siècle, dans l’Angleterre Édouardienne. Ni dans l’Angleterre Victorienne (comme l’affirme Alain Carrazé dans les bonus du Blu-ray), ni en 1950 (comme l’indique le résumé présent sur la jaquette), mais plutôt entre 1898 et 1905, ce qui correspond grosso modo à l’époque où le livre a été publié. Cette nouvelle version respecte également les lieux où se déroulait le roman (Woking, ville britannique située dans le Surrey), et fait réapparaître des personnages parfois écartés des précédentes adaptations (Ogilvy, Mrs. Elphinstone, le frère du narrateur), même si la trajectoire de ces derniers diffère de celle imaginée par Wells. La fameuse « fumée noire », gaz toxique dont se servent les extra-terrestres, est également de la partie.

Pour autant, cette Guerre des mondes version BBC prend également pas mal de libertés avec le roman dont il s’inspire. On passera rapidement sur le fait que le « rayon ardent » utilisé par les aliens n’ait ici qu’un effet incendiaire bien peu spectaculaire : il s’agit d’une série familiale, et on ne s’attendait pas non plus à un déferlement de violence et de gore. En revanche, on pourra tiquer devant le glissement opéré par les auteurs du show, qui évincera rapidement le héros – ici appelé George – au profit de sa compagne, qui deviendra rapidement la véritable héroïne de l’histoire. Signe des temps. La série en profite d’ailleurs pour modifier le statut marital du héros – de marié et heureux dans le roman, il devient ici un homme en instance de divorce, vivant avec une autre alors même que son épouse refuse obstinément de finaliser la procédure de divorce. Cette situation fait du couple au cœur du show de véritables parias dans la société britannique de l’époque. L’apparence des extra-terrestres est également très différente de celle décrite pas Wells dans son roman, beaucoup moderne et dans l’air du temps – malheureusement, les effets spéciaux ratés amoindrissent nettement leur impact sur nos rétines.

Là où les auteurs du show et parviennent cependant à nous surprendre, c’est dans leur choix de nous proposer un « après ». Là où le roman s’achevait quand le narrateur retrouvait sa femme, cette adaptation de en revanche nous propose une plongée dans une Angleterre ravagée par les extra-terrestres, où l’humanité lutte pour survivre. Visuellement, ces passages baignés de rouge sont réellement très impressionnants, évoquant le futur post-nuke développé par Richard Stanley dans des films tels que Hardware (1990) ou Le souffle du démon (1992). De fait, ils s’imposent peut-être bien aussi comme les meilleurs moments au cœur de cette mini-série, ex-aequo avec l’excellente séquence de la plage prenant place dans le deuxième épisode. Comme quoi, il arrive vraiment que l’audace paye…

On notera par ailleurs que cette version de fut acquise en France par TF1, qui la diffusa en intégralité et en prime-time le 30 décembre 2019.

Le Blu-ray

[4/5]

Mini-série oblige, les trois épisodes de seront réunis sur un seul et même Blu-ray, édité par . Soucieux de proposer au public français une belle édition Haute-Définition pour cette sympathique série, l’éditeur nous propose un transfert littéralement impeccable : piqué d’une précision absolue, profondeur de champ au taquet, encodage sans problème malgré beaucoup de séquences tournées de nuit… Les couleurs sont éclatantes, et les noirs sont profonds sans jamais paraître « bouchés » : c’est du grand Art. Côté son, VF et VO sont mixées en DTS-HD Master Audio 5.1, et proposent une immersion très solide au cœur du show, sachant se révéler vraiment fin et efficace, en plus d’être bien bourrin durant les scènes de destruction. Le doublage français est très soigné.

Côté suppléments, on trouvera, outre les traditionnelles bandes-annonces, un sujet consacré aux séries TV adaptées de l’œuvre de (13 minutes), présentées par un Alain Carrazé toujours aussi passionné et sympathique. Vous y découvrirez à coup sûr des séries dont vous n’avez jamais entendu parler !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici