Accueil Tags Alex Vincent

Tag: Alex Vincent

#Halloween : Chucky, la série TV

0
On avait laissé Chucky à l’automne 2017 dans Le Retour de Chucky, qui s’était imposé comme un des opus les plus réjouissants de la franchise consacrée à la poupée Brav’Gars. Aujourd'hui, il revient... Attention, derrière vous !

Test Blu-ray : Chucky – Jeu d’enfant

0
Le succès d’un film au box-office, et la façon dont tel ou tel long-métrage va enflammer, à plus ou moins long terme, l’imagination des spectateurs, conserve sans conteste une part de mystère, d’inexplicable. Ainsi, on en vient parfois à se demander comment certains films moyens -voire carrément mauvais- ont pu générer un tel engouement auprès du public. Si l’on prend un peu de recul et que l’on regarde les grandes figures « mythiques » du cinéma fantastique par exemple (les Freddy, Michael Myers, Jason, Chucky et autres Wishmaster…), on se rend vite compte qu’à l’exception du cas Halloween, la plupart de ces boogeymen célèbres se sont surtout démarqués à travers des « suites » plus folles, plus généreuses et plus imaginatives (en un mot plus réussies) que les films originaux.

Test Blu-ray : Le retour de Chucky

0
En 2013, Don Mancini avait pris les fans de la franchise « Jeu d’enfant / Chucky » à revers avec La malédiction de Chucky, qui débarquait presque 10 ans après le dernier film de la saga et opérait surtout un retour au « sérieux » après deux épisodes placés sous le signe de l’humour noir et de la franche gaudriole. De façon très étonnante en effet, les hilarants La fiancée de Chucky (1998) et Le fils de Chucky (2004), que beaucoup considèrent pourtant comme étant, de loin, les meilleurs opus d’une série pas franchement folichonne, se voient gratifiés sur le site de référence IMDb des notes les plus basses de la saga : 5,4 pour le chef d’œuvre de Ronny Yu, et 4,9 pour le délire cartoonesque et second degré du film de 2004. La malédiction de Chucky avait donc été « recentré » sur l’horreur par son créateur ; de fait, s’il avait déçu beaucoup de fans des deux films précédents, sa note globale était sensiblement remontée, ce qui a du conforter Don Mancini dans l’idée que ce « reboot » déguisé était la voie à suivre pour relancer de façon durable son personnage.