Oscars 2017 : les dix courts-métrages de fiction en lice

0
97

Oscars

Quatre pays glissent deux représentants chacun dans cette sélection privée du moindre candidat américain, ce qui n’est pas si étonnant, chaque année la production locale se fait assez rare dans cette catégorie aux Oscars. Ce trophée est depuis très longtemps l’un des plus internationaux de la cérémonie. Ont notamment été primés au fil des années de nombreux anglais dont Peter Capaldi en 1995 (Franz Kafka’s It’s a Wonderful Life) et Andrea Arnold en 2005 (Wasp) mais aussi les français Edmond Séchan à deux reprises (dont une fois produit par Cousteau), le regretté Pierre Étaix produit par Jean-Claude Carrière pour Heureux Anniversaire, Robert Enrico pour La Rivière du hibou (devenu ensuite un épisode de La Quatrième Dimension), Claude Berri (Le Poulet), Sam Karmann (Omnibus) ou plus récemment Le Mozart des pickpockets de Philippe Pollet-Villard, également césarisé, un doublé rare. Parmi les américains primés : Taylor Hackford (Ray) a reçu ce prix en 1979, Dean Parisot (Galaxy Quest) en 1989 ou l’actrice Christine Lahti en 1996. En février dernier, l’irlandais Benjamin Cleary avait remporté le trophée pour Stutterer.

la-femme-et-le-tgv-jane-birkin

Jane Birkin est la tête d’affiche de l’un des deux candidats suisse, La Femme et le TGV. Profitons en pour glisser ici que la Cinémathèque Française rend hommage à la comédienne du 25 janvier au 11 février prochain. L’acteur Hassam Ghancy, vu dans La Bande à Baader ou Secret défense fait coup double en se retrouvant au générique des deux films français : Ennemis intérieurs, prix du jury jeunes et du public au Festival de Clermont-Ferrand cette année et Les Frémissements du thé.

hassam-ghancy-01

Autre pays présent deux fois, le Liban, peut-être un signe du développement d’une cinématographie sinon éteinte, en tout cas malmenée par des années de guerre civile et qui ne fait pas assez parler d’elle depuis. L’essor du court-métrage est toujours un bon signe pour le réveil futur cinématographique d’un pays. L’un de ces deux films, Nocturne in Black, a déjà remporté l’Oscar du film d’étudiant (dans la catégorie fiction) en septembre dernier.

Juanjo Gimenez, Palme d'or du court métrage pour Timecode, entouré de Naomi Kawase et de Marina Foïs (© Valéry Hache / AFP)
Juanjo Gimenez, Palme d’or du court métrage pour Timecode, entouré de Naomi Kawase et de Marina Foïs (© Valéry Hache / AFP)

Last but not least, l’Espagne est également représenté par deux de ses productions dont Timecode de Juanjo Giménez, Palme d’or lors du dernier Festival de Cannes, un ballet secret entre deux vigiles accessible au grand public, un «feel good short movie» qui devrait aisément plaire aux votants, une nomination est quasi certaine pour ce film là, le seul pour lequel je me risquerais à faire un pronostic, avec Silent Nights d’Aske Bang. Son producteur, le danois Kim Magnusson, a déjà été cité à cinq reprises, remportant le trophée deux fois, pour Election Night réalisé par le très doué Anders Thomas Jensen en 1998 et Helium, signé Anders Walter, en 2013.

Nocturne in Black
Nocturne in Black

La sélection

  • Bon Voyage de Marc Wilkins (Suisse), produit par Joël Jent (Dschoint Ventschr Filmproduction)
  • Ennemis Intérieurs de Sélim Azzazi (France), produit par Benjamin de Lajarte et Frédéric Serve (Qualia Films)
  • La Femme et le TGV de Timo von Gunten (Suisse), produit par Giacun Caduff (arbel gmbh)
  • Les Frémissements du thé de Marc Fouchard (France), produit par Matthieu Devillers (Existenz, BlackBox et P904)
  • Graffiti de Lluis Quilez (Espagne), produit par Cristian Guijarro et Ester Velasco (Participant Media, Euphoria Productions et Ainur Films)
  • Nocturne in Black de Jimmy Keyrouz (Liban), produit par Marc Fadel, Ellie Foumbi et Felecia Hunter (Columbia University)
  • The Rifle, the Jackal, the Wolf and the Boy de Oualid Mouaness (Liban), produit par Jinane Chaaya (Tricycle Logic)
  • Silent Nights d’Aske Bang (Danemark), produit par Kim Magnusson (M & M Productions)
  • Sing (Mindenki) de Kristof Deák (Hongrie), produit par Anna Udvardy (Meteor Filmstudio)
  • Timecode de Juanjo Giménez (Espagne), produit par Arturo Méndiz et Daniel Villanueva (Nadir Films)

https://vimeo.com/163722265

the-rifle-the-jackal-the-wolf-and-the-boy

Les votants «courts-métrages et animation» de l’Académie choisiront les cinq finalistes qui seront annoncés avec l’ensemble des nominations pour la 89ème édition des Oscars le 24 janvier 2017.

La cérémonie se déroulera le 26 février 2017 au Dolby Theatre à Hollywood.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici