Cannes 2018 : les courts-métrages en lice

0
317

Il existe deux compétitions de courts-métrages au sein de la sélection officielle : celle de la compétition officielle pour la Palme d’or et celle de la Cinéfondation. Pour la première, 3943 films ont été reçus, pour la deuxième, composée uniquement de films d’école, 2426 courts ont présenté leur candidature.

La compétition est composée de huit titres : deux européens dont un français, trois asiatiques, un australien, un américain et un dernier du Moyen-Orient. Pour la Cinéfondation, 17 films en lice, avec 14 fictions et 3 animations.

Le Jury de la Cinéfondation et des courts métrages est présidé par Bertrand Bonello. La Palme d’or du court sera attribuée lors de la cérémonie de clôture le samedi 19 mai. Les trois Prix de la Cinéfondation seront remis le jeudi 17 mai.

Courts métrages

  • Gabriel de Oren Gerner (France)
  • Judgement de Raymund Ribay Gutierrez (Philippines)
  • Caroline de Celine Held et Logan George (États-Unis)
  • Tariki de Saeed Jafarian (Iran)
  • III de Marta Pajek (Pologne)
  • Duality de Masahiko Sato, Genki Kawamura, Yutaro Seki, Masayuki Toyota et Kentaro Hirase (Japon)
  • On the border de Wei Shujun (Chine)
  • Toutes ces créatures de Charles William (Australie)

Cinéfondation

  • Dolfin megumi de Ori Aharon (Steve Tisch School of Film & Television, Tel Aviv University, Israël)
  • End of Season de Zhannat Alshanova (The London Film School, Royaume-Uni)
  • Sailor’s delight de Louise Aubertin, Éloïse Girard, Marine Meneyrol, Jonas Ritter, Loucas Rongeart et Amandine Thomoux (ESMA, France)
  • Inanimate de Lucia Bulgheroni (NFTS, Royaume-Uni)
  • El verano del leon electrico de Diego Céspedes (Universidad de Chile – ICEI, Chili)
  • Palm trees and power lines de Jamie Dack (NYU Tisch School of the Arts, États-Unis)
  • Dong wu xiong meng de Di Shen (Shanghai Theater Academy, Chine)
  • Fragment de drame de Laura Garcia (La Fémis, France)
  • Cinco minutos afuera de Constanza Gatti (Universidad del Cine (FUC), Argentine)
  • Los tiempos de Hector de Ariel Gutiérrez (CCC, Mexique)
  • Dots de Eryk Lenartowicz (AFTRS, Australie)
  • Inny de Marta Magnuska (PWSFTviT, Pologne)
  • Albastru si rosu, in proportii egale de Georgiana Moldoveanu (UNATC I.L. CARAGIALE, Roumanie)
  • Cosi in terra de Pier Lorenzo Pisano (Centro Sperimentale di Cinematografia, Italie)
  • Kalendar de Igor Poplauhin (Moscow School of New Cinema, Russie)
  • Mesle bache adam de Arian Vazirdaftari (Tehran University of Dramatic Arts, Iran)
  • I am my own mother de Andrew Zox (San Francisco State University, États-Unis)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici