Cold Prey 3

0
932
Cold Prey 3

Cold Prey3Cold Prey 3

Norvège : 2010
Titre original : Fritt Vilt 3
Réalisateur : Mikkel Brænne Sandemose
Scénario : Peder Fuglerud, Lars Gudmestad
Acteurs : Ida Marie Bakkerud, Julie Rusti, Kim S. Falck-Jørgensen, Pal Stokka
Production : Ninety Seven Film Production & Distribution Co
Durée : 1h35
Genre : Horreur
Date de sortie : Inconnue

Réalisation : [rating:2.0]
Scénario :     [rating:1.0]
Acteurs :      [rating:1.0]
Musique :     [rating:2.0]
Globale :      [rating:1.5]

Cold Prey 3 est, comme son nom l’indique, le troisième opus d’une saga norvégienne narrant l’histoire d’un slasher. Sorti en 2011 et réalisé par Mikkel Brænne Sandemose, il ne s’agit pas de la suite de Cold Prey 2 mais d’un prequel sur les origines du mal.

Synopsis : Jotunheimen, Norvège, 1976. L’hôtel Steh?e Mountain est à l’abandon depuis la mort des propriétaires. Officiellement, ces derniers ont été emportés par une avalanche en cherchant leur fils qui était tombé dans une crevasse. Dix ans plus tard, le policier qui avait mené l’enquête semble toujours obsédé par cette affaire et décide de revenir sur les lieux…

Une suite qui se détache des films précédents

Autant le dire tout de suite, les 2 premiers Cold Prey n’ont rien inventé, mais ils ont le mérite d’avoir brillé par une efficacité et un coté brut de décoffrage où le spectateur n’a pas vraiment la possibilité de se poser des questions. De bons petits films de slasher sans grande prétention mais qui ont atteint leur objectif. Ce prequel tente donc de nous montrer les origines du tueur, et il faut bien l’avouer, on n’attendait rien de très original. Ce troisième épisode s’apparente plus à une blague qu’à un film d’horreur. Une fois de plus, les films de slashers sont trop grossiers et le genre souffre d’un manque d’originalité malheureusement.

En voulant jouer la carte de la surenchère (plus de personnages, plus de lieux, plus d’intrigues) on ne se retrouve jamais et on ressent une certaine lassitude de la part du réalisateur. C’est mou, ça ressemble à tout ce qu’on a déjà vu et on s’ennuie. Les bonnes idées des 2 premiers épisodes à savoir le lieu clos, les personnages peu nombreux et la quasi absence d’intrigue ont disparu, ne laissant place qu’à un film totalement vide.

Cold Prey 3

Un mélange entre Jason et Michael Myers en bien plus raté

La réalisation semble axée sur les beaux décors norvégiens façon office du tourisme : lacs, forêts, cascades (et c’est plutôt réussi) mais en revanche on ne nous entraîne jamais dans la panique des personnages : la tension est quasi inexistante. Notre héros reprend quant à lui tous les codes du genre : il est invincible comme Jason, muet comme Michael Myers (et en plus il a une vieille capuche). Les adolescents pourchassés sont habiles comme des manches à balais, et malgré leur nette supériorité numérique il ne tenteront jamais rien et se contenteront de se séparer pour mourir seuls comme des imbéciles. Bref une pâle copie sans saveur.

Résumé :

Cold Prey 3 est une suite ratée. En tentant de changer tous les codes qui étaient présents dans les 2 premiers épisodes, Mikkel Brænne Sandemose n’a réussi qu’à supprimer tout l’intérêt du film et ne nous laisse qu’ennui et ridicule. Les films de slashers ont véritablement besoin d’une bonne dose d’originalité pour recommencer à intéresser leur public.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=h55vIwMAHks[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici