Tous les articles de ce 'Tag Archives: 'Florinda Bolkan''

Critique : Le Mouton enragé

Critique : Le Mouton enragé

En allant droit au but, c'est ainsi que Michel Deville a conçu Le Mouton enragé, son conte moral investi à la fois d'une immense efficacité narrative et d'un constat guère édifiant sur l'état d'esprit de rigueur [...]

Test Blu-ray : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

Test Blu-ray : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

Mêlant habilement une conscience politique aigue à un scénario machiavélique tournant autour d’un personnage foncièrement antipathique, que l’interprétation haute en couleurs de Gian Maria Volontè finira finalement par rendre sympathique au spectateur (un sacré exploit au [...]

Test Blu-ray : La longue nuit de l’exorcisme

Test Blu-ray : La longue nuit de l’exorcisme

Si les dérives gore et les excès en tous genre ne représentent finalement qu'une petite partie de l'imposante filmographie de Lucio Fulci, beaucoup de cinéphiles résument son œuvre au tournant qu'elle a pris en 1979 avec [...]

Test Blu-ray : Une saison en enfer

Test Blu-ray : Une saison en enfer

Depuis les débuts du 7ème Art, nombreux sont les cinéastes ayant tenté de saisir sur celluloïd l’essence d’un autre Art : peinture, chanson, poésie, théâtre… Si d’aucuns ont parfois osé jouer avec la forme et les [...]

Test Blu-ray : Le venin de la peur

Test Blu-ray : Le venin de la peur

Le venin de la peur est un giallo très classique, répondant en tous points au cahier des charges du genre. Tout d'abord, co-production européenne oblige, nous aurons droit à l'inévitable casting international propre au bis de [...]

Critique : Carole / Le Venin de la peur

Critique : Carole / Le Venin de la peur

Plusieurs titres français pour ce giallo de Lucio Fulci, l’un des maîtres transalpins du genre : Carole (c’est sobre), Le Venin de la peur (déjà plus imagé) et Les Salopes vont en enfer (plus typé). Qui [...]

Test DVD : La dernière maison sur la plage

Test DVD : La dernière maison sur la plage

Réalisé par Franco Prosperi en 1978, ce film ne s'attarde pas non plus des masses sur la complaisance habituelle du « rape and revenge ». Au contraire, comme pour prendre de la distance avec les horreurs [...]