Critique : Star Wars – The Bad Batch

0
506

Article sponsorisé

À l’occasion de la journée Star Wars « May the 4th Be With You » et en collaboration étroite avec Lucasfilm, la plateforme de streaming Disney Plus présente enfin, en avant-première, sa dernière production développée au sein de l’univers cinématographique et télévisuel Star Wars : Star Wars – The Bad Batch. L’épisode pilote de cette nouvelle série d’animation, à la fois spin-off et suite de la saga, d’une durée de 70 min est donc sorti le 4 mai dernier. À l’instar de The Mandalorian (appartement au même univers), Disney Plus, promet un nouvel épisode tous les vendredis : de quoi tenir en haleine les amateurs de la saga. Retour sur ce premier épisode aux intentions prometteuses. 

Le début d’une histoire parfaitement construite 

Prévu pour un total de 16 épisodes animés par ordinateur et à l’image de séries telles de The Clone Wars (dont il est dérivé) et Rebels, Star Wars : The Bad Batch a été produite par Dave Filoni, Brad Rau, Athena Portillo et Jennifer Corbett, soutenus par Carrie Beck et Josh Rime. De quoi ravir les fans, qui selon Betway Insider, se rêvent parfois sur une galaxie lointaine, très lointaine. 

Scénarisée principalement par Jennifer Corbett, l’histoire se déroule juste après les événements de Star Wars : Episode III – La revanche des Sith. Tout comme les autres productions basées sur l’univers étendu de la saga, The Bad Batch se passe donc à une époque postérieure à la Guerre des Clones et aux premiers jours de l’Empire Galactique. Le spectateur est une fois de plus plongé dans un univers de science-fiction, de fantaisie, d’aventures et d’action, en se concentrant sur ce qu’on appelle la Clone Force 99 : un escadron de soldats clones qui avait déjà fait ses apparitions dans Star Wars : The Clone Wars. On y retrouve Hunter, Tech, Wrecker et Crosshair, quatre clones nés avec des mutations génétiques, ainsi que Echo et Omega. Cette unité de la Brigade des Opérations Spéciales de la Grande Armée de la République, reconnue pour être particulièrement efficace au combat, est considérée comme un mauvais lot de clones : malgré leurs capacités exceptionnelles et leurs attraits uniques, ils ont un défaut majeur : ils n’aiment pas écouter les ordres.

Un trailer qui attise la curiosité 

Du côté des critiques spécialisés, The Bad Batch a reçu une vague de notes majoritairement positives. Mais pour les fans de la saga, la série se veut quelque peu difficile à suivre ou à apprécier. L’univers étendu dont elle fait partie s’éloigne des grands classiques de la saga et certains aspects humoristiques s’avèrent parfois méprisés. 

Cependant, après un premier épisode plutôt bien ficelé, plein d’action et d’aventures épiques, Star Wars : The Bad Batch parvient à susciter suffisamment d’intérêt pour vouloir en savoir plus sur cette nouvelle histoire. La plupart des notes, jusqu’à présent, soulignent la bonne exploitation de ce groupe de clones protagonistes, ainsi que la présentation de nouveaux scénarios, personnages, antagonistes et mystères. Autant d’aspects qui la placent comme une série ayant sa propre essence et une continuation très digne de la série qui l’a précédée, Star Wars : The Clone Wars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici