Critique : Croupier

0
211

ARTICLE SPONSORISÉ

Croupier marque le retour à la réalisation du cinéaste Mike Hodges dans un film de premier plan, qui rencontra en cette année 1998 un succès important outre Atlantique. A l’heure des casinos en ligne (casino en ligne argent canadien), retour sur ce film de joueurs pas comme les autres.

Synopsis : Un ecrivain en mal d’inspiration accepte pour des raisons alimentaires une place de croupier dans un casino. Tres vite son travail envahit sa vie, ce qui est loin de plaire a Marion, sa petite amie. Mais il persiste car le jeu l’inspire. Il fait la connaissance d’une joueuse, Jani, qui perd de plus en plus. A la demande de ses creanciers, elle propose a Jack de les aider lors d’un hold-up au casino.

Le retour de Mike Hodges sur le devant de la scène

Le réalisateur de Croupier, Mike Hodges, n’en est pas à son premier coup d’essai. le producteur, réalisateur et scénariste britannique a constamment alterné son travail entre le petit et le grand écran. Enchaînant de grand succès comme La Loi du milieu (1971)et les flops retentissant comme l’adaptation de Flash Gordon (1980).

Le personnage principal du croupier est interprété par Clive Owen à la première personne, s’appuyant sur la voix off très présente de l’acteur. Son personnage est singulier, et ceci associé au monde de la nuit qui est omniprésent, apporte un caractère mystérieux au film. Il s’agit d’ailleurs du point fort de l’opus. Autre point fort, le scénario orignal qui place le spectateur non pas dans la peau d’un joueur comme dans un film de casino classique mais de l’autre côté de la table de jeu, dans celle des employés de casino.

Des personnages secondaires bâclés

Malheureusement malgré l’ambiance prenante et le scénario inédit, on peut regretter un manque de profondeur concernant l’entourage du héros et les rôles secondaires. Le film aurait gagné en épaisseur en explorant les différentes facettes de seconds rôles potentiellement intéressants.

Au final grâce à son élégance froide, teinté de mystère, Croupier procure de vraies sensations de cinéma. Clive Owen habite le rôle avec perfection dans la peau de cet écrivain en recherche d’inspiration empreinte de manipulations sordides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici