Wassup Rockers

1
723
Wassup Rockers, Larry Clark

Wassup Rockers, Larry ClarkWassup Rockers

USA : 2004
Titre original : Wassup Rockers
Réalisateur : Larry Clark
Scénario : Larry Clark
Acteurs : Jonathan Velasquez, Francisco Pedrasa, Milton Velasquez
Production : Ad Vitam
Durée : 1h46
Genre : Drame
Date de sortie : 5 avril 2006

Réalisation : [rating:2.5]
Scénario :     [rating:1.5]
Acteurs :       [rating:1.0]
Musique :      [rating:3.0]
Globale :        [rating:2.0]

Wassup Rockers est le 6ème film du petit génie du cinéma indépendant américain Larry Clark. Comme à son habitude, il met en scène des adolescents, avec pour ce film une réalisation proche d’un documentaire. Une plongée réaliste dans le monde de ces jeunes latinos qui vivent dans les ghettos de Los Angeles, sur fond de rock et de skate.

Synopsis : Pour sortir du quotidien de leur ghetto du centre sud de Los Angeles, un groupe de jeunes mexicanos, fans de culture punk, opte pour aller skater à Beverly Hills. Là bas, ils se lient à des jeunes filles de familles riches et leur présence détonne très vite dans le paysage local. (Allociné)

Wassup Rockers, Larry Clark

Larry Clark est un photographe de métier. C’est en réalisant un reportage photo pour le magazine français Rebel qu’il est tombé sur Kico et Porky, deux adolescents latinos qui faisaient du skate dans un  lieu branché de Los Angeles. Ces deux jeunes venaient de South Central et avaient pris le bus pour venir skatter là-bas. Voilà comment est né le projet Wassup Rocker. Larry Clark a vécu durant plus d’un an avec ces jeunes et leur bande pour les filmer avec un maximum d’authenticité. Ils ont écrit le scénario tous ensemble, réinventant le script du film au fil de leurs expériences.

Le film débute par une scène d’interview style documentaire avec l’acteur principal Jonathan. Il y raconte sa première expérience sexuelle. Cette scène a été tournée un an avant le début du tournage du film. Jonathan qui n’est pas un acteur raconte sa véritable expérience à nu sans préparation au tournage et sans texte.

Malheureusement, dès le départ on sent un rythme trop lent de la part de Larry Clak. Dommage, car il nous a habitué à des chefs d’œuvres (Kids, Another Day in Paradise, Bully, Ken Park). Il semble en panne d’inspiration et le scénario écrit par la bande de jeunes qu’il suit est cousu de fil blanc. On ne sait pas où cette histoire va nous mener et les passages longs et sans rebondissement sont très vite fatiguants. De plus, le périple que nous propose Wassup Rockers durant la seconde partie du film est irréel et malgré tout filmé sous forme de documentaire. Trop peu crédible.

Beaucoup plus soft dans ses images, Larry Clark nous propose pour la première fois un film sans scène totalement nue. On est loin des outrageux Ken Park et Kids qui avait choqué l’Amérique puritaine. Malheureusement dans cette auto censure assumée, Larry Clark semble également avoir perdu sa désinvolture et les images montrées sont trop aseptisées. En cherchant à présenter des images plus propres, il ne parvient pas à faire passer son message. De plus, la morale du film n’est, il faut bien le dire, en rien originale. Tout ça juste pour nous faire comprendre les disparités entre les quartiers riches et pauvres de Los Angeles… que du réchauffé.

Wassup Rockers, Larry Clark

La bande de jeunes latinos que l’on suit n’a aucune expérience du métier d’acteur, et malheureusement cela se sent rapidement. L’idée était intéressante (montrer la réalité telle qu’elle est) mais se retrouve gâchée par le fait que ces jeunes garçons ne sont pas naturels jouent un peu trop aux caïds face à la caméra. De plus, leur jeu d’acteur est trop pauvre et rend leurs aventures irréaliste. On n’y croit pas un seul instant et les moments plus durs ou plus sentimentaux sont totalement ratés.

Résumé :

Wassup Rockers est un film raté. Larry Clark sous ses bonnes intentions signe une œuvre pas assez personnelle, un film politiquement correct (sûrement pour calmer la censure américaine après Ken Park) mais qui perd tout le style du réalisateur, habitué a nous montrer des portraits d’adolescents intimistes plus vrais que nature. Une grosse déception.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=E8A5-gQQMh4[/youtube]

Tous les films de Larry Clark

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici