http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Festivals News — 19 avril 2018
Venise 2018 : Lion d’honneur à David Cronenberg

Le Festival de Cannes a beau monopoliser l’attention des cinéphiles ces jours-ci, son concurrent italien direct n’a pas pu s’empêcher d’interrompre le flux des annonces cannoises aujourd’hui par celle du lauréat du Lion d’or d’honneur du prochain . C’est le réalisateur canadien qui recevra le prix honorifique lors de la 75ème édition du festival, qui aura lieu du 29 août au 8 septembre prochains.


Initialement considéré comme un maître de films de genre, David Cronenberg (*1943) avait effectivement donné ses lettres de noblesse à une partie du cinéma canadien peu développée à ses débuts en tant que réalisateur au milieu des années 1970. Or, la succession sans faille de films marquants comme Frissons, Rage, Chromosome 3 avec Oliver Reed et Samantha Eggar et Scanners avec Jennifer O’Neill et Patrick McGoohan allait lui permettre d’envisager des projets plus ambitieux, tels que Vidéodrome avec James Woods, Dead zone avec Christopher Walken, La Mouche avec Jeff Goldblum et Geena Davis – Oscar du Meilleur maquillage en 1987 – et Faux-semblants avec Jeremy Irons et Geneviève Bujold. Jusque là un habitué des festivals fantastiques à Avoriaz ou Sitges, Cronenberg fut une première fois invité à un festival majeur avec Le Festin nu, présenté en compétition à Berlin en 1992. Il y retourna sept ans plus tard avec eXistenz qui lui valut un Ours d’argent pour la Meilleure contribution artistique. Entre-temps, il avait gagné le Prix spécial du jury à Cannes pour Crash en 1996, avant d’y retourner à quatre reprises en compétition avec Spider en 2002, A History of Violence en 2005, Cosmopolis en 2012 et Maps to the Stars en 2014. Le Lido vénitien a été sensiblement moins accueillant, puisque le réalisateur y a présenté un seul de ses films, A Dangerous Method en compétition en 2011.


David Cronenberg est le premier réalisateur canadien a recevoir un Lion d’or d’honneur. Il succède aux acteurs américains Jane Fonda et Robert Redford qui l’avaient obtenu l’année dernière. En tant que cinéaste qui tourne des films anglophones, Cronenberg s’inscrit dans une longue lignée de réalisateurs américains (John Ford, Billy Wilder, Frank Capra, John Huston, Joseph L. Mankiewicz, Francis Ford Coppola, Woody Allen, Martin Scorsese, Robert Altman, Stanley Kubrick, Stanley Donen, David Lynch, Tim Burton, William Friedkin et Frederick Wiseman) et britanniques (Michael Powell et Ken Loach). Alors que les lauréats italiens comme récemment Ermanno Olmi, Marco Bellocchio et Francesco Rosi sont courants, fierté nationale oblige, les autres réalisateurs étrangers sont plutôt en minorité lorsqu’il s’agit de recevoir un hommage à Venise : les Français Marcel Carné, Jean-Luc Godard, Robert Bresson, Alain Resnais, Eric Rohmer et Bertrand Tavernier, le Suédois Ingmar Bergman, l’Allemand Alexander Kluge, les Japonais Akira Kurosawa et Hayao Miyazaki, l’Indien Satyajit Ray, l’Espagnol Luis Buñuel, le Portugais Manoel De Oliveira, le Néerlandais Joris Ivens, l’Hongrois Miklos Jancso, les Polonais Roman Polanski, Andrzej Wajda et Jerzy Skolimowski, ainsi que le Chinois John Woo.

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles