http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 06 décembre 2017
Test DVD : Table 19

 
États-Unis : 2017
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , , Jeffrey Blitz
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h25
: Comédie
Date de sortie DVD : 1 décembre 2017

 

 

Déchue de son rôle de demoiselle d’honneur après sa rupture avec le témoin, Eloise décide d’assister quand même au mariage de son amie. Elle se retrouve attablée avec une bande d’inconnus, au fond de la salle. Au fil des révélations, Eloise va se lier d’amitié avec ses compagnons et découvrir que l’amitié et même l’amour peuvent se trouver dans les situations les plus improbables…

 

 

Le film

[3,5/5]

Genre bien établi de la comédie américaine depuis de nombreuses années maintenant, la « comédie de mariage » a toujours le vent en poupe, les auteurs rivalisant littéralement d’ingéniosité afin de tourner en dérision une cérémonie et plus largement une « institution » incontournable de l’American Way of Life. On se souvient, pêle-mêle, de Serial noceurs, Mariage à la grecque 1 et 2, The big divorce, Mes meilleures amies, Donne-moi ta main, I love you man, Meilleures ennemies, Le témoin amoureux, Témoin à louer ou encore du très amusant Hors contrôle… Aujourd’hui, c’est Table 19 qui débarque directement en vidéo sous les couleurs de 20th Century Fox, sans passer par la case cinéma – malgré un solide capital sympathie du côté des colonnes de critique-film, le film s’est en effet ramassé un beau gadin au box-office américain en ne réalisant que 3,6 millions de dollars de recettes, ne suffisant même pas à rentabiliser un budget –pourtant modeste– de cinq millions.

Ce désamour du public américain est peut-être lié au fait que le film soit porté en tête d’affiche par Anna Kendrick plutôt que par un acteur ou une actrice « comique » – si elle n’est pas tout à fait étrangère à la comédie et compose souvent des seconds-rôles savoureux dans le genre, la jeune actrice a probablement encore des difficultés à attirer sur son seul nom les amateurs de comédie – là où un Kristen Wiig ou une Amy Schumer auraient probablement assuré au film un succès plus confortable. Néanmoins, étant donné que Table 19 est sans doute avant tout une comédie romantique plutôt qu’une pure comédie déjantée dans le style de Serial noceurs ou Hors contrôle, on comprend également la volonté des producteurs et auteurs du film pour confier le rôle principal à une actrice solide, également à l’aise dans les moments d’émotion.

Car des moments d’émotion, il y en a dans Table 19, qui s’avère une comédie beaucoup plus maligne qu’elle n’y parait à priori, délivrant un message assez intéressant sur le fait de dépasser les apparences et de creuser un peu pour découvrir la personnalité des gens qui nous entourent, chose souvent oubliée à notre époque de « paraitre » où tout un chacun est jugé à l’aune d’un tweet ou d’un statut Facebook. On n’en attendait d’ailleurs pas moins du script de Jay et Mark Duplass, que l’on avait repéré déjà il y a quelques années avec Cyrus (2010) ou auparavant avec Baghead (2008), une intéressante parodie de slasher en mode « mumblecore ».

 

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD édité par 20th Century Fox permettra donc aux curieux et autres amoureux de la comédie US contemporaine de découvrir Table 19 dans des conditions tout à fait excellentes : compte tenu du fait qu’il s’agisse d’un inédit dont les cinéphiles français n’ont pas forcément entendu parler jusqu’ici, doublé d’un film loin d’être « spectaculaire », une édition en définition standard semble finalement tout à fait légitime. Le master est d’ailleurs assez irréprochable, avec des couleurs naturelles doublées d’une définition et d’un encodage solides. Côté son, VF et VO sont proposées en Dolby Digital 5.1, à la spatialisation discrète (pour ne pas dire anecdotique) mais bien réelle.

Dans la section suppléments, on trouvera, outre la traditionnelle bande-annonce du film, une série de scènes étendues laissant la part belle à quelques prestations de seconds-rôles en roue libre (Amanda Crew, Andy Blitz, Becky Ann Baker), ainsi qu’à une poignée de featurettes au ton très promotionnel dont la particularité est de montrer quelques extraits de séquences absentes du film, que l’on ne trouvera pas non plus dans la section « scènes coupées ».

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles