DVD — 11 août 2017
Test DVD : L’homme de nulle part

L’homme de nulle part

 
États-Unis : 1956
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : , Delmer Daves
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h37
Genre : Western
Date de sortie cinéma : 24 juillet 1956
Date de sortie DVD/BR : 23 mars 2017

 

 

Jubal Troop est recueilli blessé par un fermier Shep Horgan qui l’engage avec lui. Les charmes de l’inconnu ne laissent pas indifférente la femme de Shep, Mae Horgan. Ce qui rend fou de rage Pinky, l’amant de Mae…

 

 

Le film

[4/5]

S’il n’a jamais atteint tout à fait la réputation d’un John Ford ou d’un Howard Hawks, Delmer Daves demeure tout de même un des plus grands cinéastes ayant œuvré dans le genre du western ; redécouverte après redécouverte (on remercie d’ailleurs chaleureusement les éditeurs français de régulièrement nous proposer de revoir ces pépites des années 50), ses films s’imposent le plus souvent comme de totales réussites, ayant bien mieux vieilli que beaucoup de leurs contemporains du colt sur celluloïd. L’homme de nulle part en est un nouveau parfait exemple ; unique et original, le film de 1956 slalome entre les genres et les ambiances avec une classe folle.

S’il navigue certes globalement dans les eaux du western, avec la plupart des archétypes du genre, du cow-boy solitaire au cœur pur à la description de la rude vie des éleveurs de bétail de l’époque, si Delmer Daves ne se prive pas de donner un « souffle » indéniable à ses images en filmant, en Scope naturellement, les grandioses espaces naturels du Wyoming qui ont été mis à sa disposition par la production, L’homme de nulle part n’en emprunte pas moins au fil de son récit des chemins plus proches du Film Noir, avec un dangereux triangle amoureux se formant autour du personnage de Glenn Ford, faisant surgir pulsions refoulées, jalousie et violence. La tension est palpable, les rapports de force se multiplient et l’ensemble développe une intrigue tout sauf manichéenne jusqu’à un dénouement forcément tragique mais paradoxalement teinté d’espoir.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

Côté DVD, la nouvelle édition proposée par Sidonis / Calysta arrive quelques années après une galette éditée par Sony, dont le master était fatigué. La remasterisation nous offre de redécouvrir le film dans d’excellentes conditions – le film est également proposé sur format Blu-ray mais l’éditeur n’a malheureusement pu nous fournir de galette Haute Définition sur ce titre. Dommage, car la sublime photo signée Charles Lawton Jr mérite clairement d’être découverte dans les meilleures conditions possibles. L’éditeur nous propose comme à son habitude la VF d’origine couplée à la VO, toutes deux mixées en Dolby Digital 2.0, sans souffle parasite et ne présentant aucun problème majeur.

Du côté des suppléments, en plus de la traditionnelle galerie photos et des bandes-annonces de la collection , on retrouvera le trio d’analystes maison de Sidonis / Calysta : Patrick Brion, Bertrand Tavernier et François Guérif, qui nous livreront trois présentations du film, chacun dans leur style propre, personnel et inimitable.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles