http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 20 mars 2017
Test DVD : Les têtes de l’emploi

Les têtes de l’emploi

 
France : 2016
Titre original : –
Réalisateurs : ,
Scénario : Alexandre Charlot, Franck Magnier, , ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h26
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 16 novembre 2016
Date de sortie DVD/BR : 21 mars 2017

 

 

Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l’Agence pour l’Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l’agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste…

 

 

Le film

[4/5]

S’il tient clairement du grand écart artistique, le parcours cinématographique d’Alexandre Charlot et Franck Magnier semble avoir toujours été tourné vers le divertissement populaire. Après quelques années passées en tant qu’auteurs pour Les guignols de l’Info, les duettistes quittent Canal + au tournant des années 2000 afin d’écrire le film d’horreur Maléfique pour Eric Valette, pour qui ils signeront également le scénario d’Une affaire d’état en 2009. Entre temps, ils avaient également signé le scénario et les dialogues d’Astérix aux jeux olympiques et de Bienvenue chez les Ch’tis, dont la paternité et le mérite reviendront, dans l’inconscient général, à Dany Boon et à lui-seul. Après un passage par Exbrayat (Imogène McCarthery, 2010) et un nouveau crochet par la bande dessinée franco-belge avec Boule & Bill en 2013, Charlot et Magnier reviennent en 2016 à leurs premières amours : avec Les têtes de l’emploi, ils retrouvent enfin la féroce satire socio-politique de leurs débuts aux Guignols, et forts de presque vingt ans d’expériences diverses et variées au cœur du cinéma français, livrent probablement leur film le plus drôle, le plus abouti et le plus intéressant.

L’écriture d’Alexandre Charlot et Franck Magnier ne cherche pas le symbole ou la métaphore – leur style est direct, le ton, quitte à choquer, sera volontiers franc et populaire (d’aucuns diront, évidemment, franchouillard). Forts d’un don certain de l’observation et d’un sens inné de la formule qui claque, les deux anciens auteurs des Guignols y vont franco – le ton est donné dés les premières minutes du film, qui passent en revue de façon malicieuse mais objective un peu plus de quarante ans de promesses électorales en France ayant pour sujet le chômage. Si les deux réalisateurs / scénaristes peinent toujours un peu à donner une réelle dimension « visuelle » à leurs mots (dans ce sens, ils n’ont jamais été mieux servis que par leur ami Eric Valette), Les têtes de l’emploi parvient néanmoins rapidement à trouver un ton, qui ne fait pas seulement dans l’attachante chronique de mœurs, mais propose tout de même une charge féroce à l’encontre de la politique et des administrations françaises, qui votent des lois absurdes n’ayant pour but que de faire baisser artificiellement le taux de chômage.

Régulièrement drôle, souvent très bien vu, leur récit est par ailleurs porté par des personnages certes caricaturaux mais forts, et incarnés par des acteurs au top de leur forme : Franck Dubosc semble enfin avoir compris qu’il n’est jamais aussi bon que quand il est sobre, au contraire de François-Xavier Demaison, qui ne prend son envol que dans l’excès et les montées en puissance – les amateurs de son jeu en roue libre seront heureux de retrouver l’acteur au niveau de sa prestation géniale dans Tellement proches, le chef d’œuvre d’Olivier Nakache et Eric Toledano, qui, à l’image d’Alexandre Charlot et Franck Magnier, sont également anciens auteurs pour Canal +. Et si on l’a peu vue ces dernières années dans le registre de l’humour, on sera également ravi de retrouver Elsa Zylberstein dans un rôle de comédie, 20 ans après Tenue correcte exigée – d’autant que le scénario lui offre ici quelques répliques particulièrement efficaces.

Bref, si vous pensiez que l’automne 2016 ne nous avait offert que des comédies faiblardes et sans panache, on vous invite à découvrir, sans à priori, l’efficacité made in France du nouveau film de Charlot et Magnier Les têtes de l’emploi, qui contient en germe les ingrédients de la future comédie culte, et qui aurait mérité un plus large retentissement dans les salles obscures (492.000 entrées, c’est bien, surtout face au mastodonte Les animaux fantastiques, mais le film aurait mérité mieux).

 

 

Le DVD

[4/5]

C’est aujourd’hui grâce à Orange Studio que le spectateur l’ayant loupé en salle pourra rattraper Les têtes de l’emploi ; le film est disponible en Blu-ray, mais l’éditeur malheureusement n’a pas pu nous le fournir. Mais qu’à cela ne tienne : le DVD nous offre une définition très précise, ne perdant de sa superbe que dans les plans larges du film, logiquement un moins réussis. Globalement, l’encodage compose admirablement avec les qualités et les limites du support. Côté son, la spatialisation en Dolby Digital 5.1 fait le boulot de façon particulièrement fine et atmosphérique, et les scènes d’ambiance s’imposent comme particulièrement réussies et immersives.

Côté suppléments, l’éditeur français ne nous propose qu’un court bêtisier, de moins de deux minutes. On aurait aimé d’avantage !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles