http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 21 avril 2018
Test DVD : Les 3 mousquetaires

 
Lettonie, Danemark : 2005
Titre original : De tre musketerer
Réalisation :
Scénario : Maris Putnins
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur : Arte Éditions
Durée : 1h15
Genre : Animation, Aventures
Date de sortie cinéma : 1 novembre 2006
Date de sortie DVD : 5 mars 2018

 

 

Dans la France du XVIIe siècle, le jeune d’Artagnan quitte Castelmore et sa Gascogne natale pour monter à Paris et tenter sa chance dans la compagnie des mousquetaires. Une fois dans la capitale, il rencontre trois d’entre eux, Athos, Porthos et Aramis, qui prennent le jeune Gascon en amitié. D’Artagnan et ses amis vont dès lors devoir faire face aux plans du cardinal Richelieu, et ainsi protéger l’amour secret de la reine pour le duc de Buckingham…

 

 

Le film

[5/5]

Débarquant en DVD sous les couleurs d’Arte Éditions une douzaine d’années après sa sortie dans les salles françaises, Les 3 mousquetaires est un film d’animation réalisé par Janis Cimermanis pour le ou Studio Animācijas Brigāde, spécialisé depuis 1966 dans la production de films d’animation en stop-motion. Pour nos lecteurs qui n’auraient pas encore lu notre article consacré aux merveilles animées produites et réalisées depuis de nombreuses années par ce studio basé en Lettonie, c’est par ici que ça se passe !

Quatre ans de travail acharné auront été nécessaires au tournage de cette nouvelle adaptation du classique d’ père, qui trouve ici l’une de ses incarnations les plus fantaisistes. Une fantaisie alliée à une représentation visuelle à la fois naïve et poétique (un peu comme dans les, comme dans les, comme dans les ! comme dans les tableaux du Douanier Rousseau, me souffle-t-on à l’oreille), qui n’empêche cela dit jamais un déroulement du récit relativement fidèle à la trame d’origine, même si bien sûr cette dernière a été largement simplifiée, « épurée » afin de tenir en un film court (1h15), comme l’étaient autrefois tous les films d’animation.

Ainsi, Les 3 mousquetaires version Janis Cimermanis ne part jamais dans les délires steampunk sous acide d’un Paul W. Anderson, et parvient même à réaliser l’exploit de renouer, dans son ton bon enfant et sa patine colorée et volontiers désuète, avec l’essence des films de cape et d’épée réalisés en France et en Italie dans les années 50/60. Place donc aux bons sentiments, à l’aventure teintée de comédie et de romance ! Visuellement, le film s’avère impressionnant, vraiment bluffant, blindé de détails, et n’hésitant jamais à faire cohabiter différentes actions au cœur d’un seul et même plan. Costumes et décors respirent bon le cinéma de quartier d’antan, les nombreux affrontements à l’épée et les mouvements des personnages sont fluides et dégagent un charme qui rendent définitivement le film unique et, n’ayons pas peur des mots, tout simplement incontournable.

Si le Studio AB n’a certes pas encore acquis la notoriété qu’il mériterait en dehors des frontières de la Lettonie, la découverte progressive des films réalisés par ces prodiges de l’animation européenne permet au public de se rendre compte de l’étendue du talent et de la créativité de cette joyeuse bande de passionnés. Les 3 mousquetaires en est une nouvelle preuve flagrante : un grand spectacle familial qui émerveillera à coup sûr petits et grands.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

Le DVD des 3 mousquetaires, édité par Arte Éditions est à l’image des sorties vidéo d’un éditeur décidément bien aguerri au format : la galette propose un impressionnant piqué et un encodage bien maîtrisé. En deux mots, le transfert compose parfaitement avec les limites du support DVD (on note certes une légère granulation un peu excessive durant les quelques scènes nocturnes, mais il s’agit d’une des limites intrinsèques du format) et offre un spectacle très propre, sans écueil majeur à déplorer. Niveau son, version française et version anglaise sont proposées dans des mixages Dolby Digital 5.1, avec une nette prépondérance laissée aux voix sur la version française, et une dynamique plus ample sur la version anglaise.

Dans la section suppléments, et outre l’habituelle présentation des titres « jeunesse » édités par Arte, on trouvera un making of divisé en trois parties thématiques : les marionnettes, les décors et enfin l’animation ; trois modules entièrement muets mais donnant à voir pendant un peu plus de 20 minutes les équipes du Studio AB au travail : étrangement hypnotique et passionnant !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles