À la une DVD — 29 novembre 2017
Test DVD : Docteur Thorne

Docteur Thorne

Royaume-Uni : 2016
Titre original : Doctor Thorne
Créateur :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h20 environ
: Série TV, Drame
Date de sortie DVD : 29 novembre 2017

 

 

Barsetshire, au XIXème siècle. De naissance illégitime, sans dot, la belle et vive d’esprit Mary vit auprès de son oncle, le docteur Thomas Thorne. L’héritier désargenté Frank Gresham est amoureux de Mary. En coulisse, Lady Gresham aidée de ses filles va manœuvre pour lui trouver un meilleur parti. Or, le docteur Thorne connaît le secret de son ascendance et la fortune dont elle pourrait hériter si…

 

 

La mini-série

[4/5]

Sur critique-film, on n’a jamais caché notre attachement tout particulier à , qui derrière ses allures de série réservée aux séniors cachait une richesse insoupçonnée, qui nous a incité à revenir à de nombreuses reprises sur les différentes saisons du show créé par Julian Fellowes. C’était d’ailleurs avec une émotion non dissimulée que nous avions fait nos adieux à la série à l’issue de sa sixième saison, en pensant néanmoins que cette dernière finirait par revenir sous la pression populaire sous sa forme originelle ou sous celle d’un spin-off.

En attendant cet hypothétique retour aux sources, c’est avec une toute nouvelle mini-série que Julian Fellowes est réapparu sur ITV l’année dernière. Retour sur la chaîne mère de Downton Abbey donc, et retour à l’époque victorienne avec une adaptation de Docteur Thorne, le fameux roman d’. Et à partir de cette histoire de mariages arrangés, prenant place au cœur d’une société inégalitaire corrompue par l’argent, le scénariste britannique parvient rapidement à développer une belle et très attachante histoire d’amour, allant finalement bien au-delà de la simple étude de mœurs au vitriol. Il y a en effet dans Docteur Thorne finalement une bonne dose d’humour à froid, et, les spectateurs ne connaissant pas l’intrigue du roman risquent de se révéler assez surpris par la direction assez inattendue que prendra la série au détour d’une révélation que nous nous devons ici de passer sous silence.

Côté casting, on ne pourra qu’applaudir à deux mains les prestations convaincues (et convaincantes) de Tom Hollander, Rebecca Front, Ian McShane ou encore Allison Brie, mais c’est surtout l’inconnue Stefanie Martini qui tire son épingle du jeu, proposant une composition toute en nuances et s’imposant clairement comme une actrice à suivre. Mini-série de « transition » pour Julian Fellowes, Docteur Thorne s’avère une vraie réussite, à la fois proche et éloignée de la série lui ayant apporté une renommée dépassant largement les frontières du Royaume-Uni. Alors qu’il prévoit un retour prochain à Downton abbey, les fans de son style pourront également prochainement reconnaître sa plume au scénario de Crooked house, dernier film de Gilles Paquet-Brenner adapté d’Agatha Christie.

Le DVD

[4,5/5]

C’est Koba Films qui nous permet aujourd’hui de découvrir l’intégrale de la mini-série Docteur Thorne sur format DVD ; à ce jour, la série est toujours étrangement inédite à la TV française. Côté galette, l’image est d’une précision étonnante, et fait honneur à la belle photo de la série. Les couleurs sont éclatantes, les contrastes n’étouffent pas trop les noirs, et on ne dénote pas de souci de compression majeur. Bien sûr, format SD oblige, les scènes nimbées de couleurs vives passent un peu plus difficilement, et les arrière-plans laissent par moments apparaître de légers fourmillements. Néanmoins, l’éditeur, aguerri au format depuis de nombreuses années, sait parfaitement composer avec les limites d’un encodage DVD. Du beau travail, que vient confirmer la présence de la VO proposée dans son mixage original Dolby Digital 2.0 stéréo (typique des productions britanniques, généralement allergiques à la spatialisation multicanal de leurs séries), tandis que la VF s’offre les joies du Dolby Digital 5.1, qui propose un rendu immersif et dynamique sans pour autant trahir l’esprit de la série.

Dans la section suppléments, Koba Films nous propose une featurette d’une dizaine de minutes sur le tournage, qui fera office de making of, et s’accompagnera d’un court entretien avec Julian Fellowes et de deux autres featurettes d’avantage axées sur les personnages (un peu moins de cinq minutes par module).

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles