wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
DVD — 18 avril 2017
Test DVD : Cigarettes et chocolat chaud

 
France : 2016
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Sophie Reine,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h34
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 14 décembre 2016
Date de sortie DVD/BR : 18 avril 2017

 

 

Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l’éducation de ses filles, Janis 13 ans et Mercredi 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D. Un soir Denis oublie, une fois de trop, Mercredi à la sortie de l’école. Une enquêtrice sociale passe alors le quotidien de la famille Patar à la loupe et oblige Denis à un « stage de parentalité ». Désormais les Patar vont devoir rentrer dans le rang…

 

 

Le film

[3,5/5]

L’immense succès critique et populaire du charmant Little Miss Sunshine en 2006 a influencé de nombreux cinéastes et auteurs français, et ouvert la voie à de nombreux films apparaissant aujourd’hui comme des « enfants » du road movie familial de Jonathan Dayton et Valerie Faris. Des rejetons le plus souvent très agréables par ailleurs, reprenant non seulement le flambeau du « feel good movie » mais également celui du portrait de famille légèrement barrée et/ou dysfonctionnelle.

Le plus souvent, on y suit le destin d’une famille qui, au fur et à mesure du film tend à imploser, mais qui, à force d’amour, parviendra à se ressouder dans la dernière bobine, les réconciliations étant le plus souvent orchestrées autour de la réussite d’un des membres de la famille sur scène, créant non seulement une communion au sein du cocon familial, mais également une communion avec tout un tas d’inconnus (et avec le public). Ce schéma narratif, c’est donc celui de Little Miss Sunshine. Mais on l’a également retrouvé au fil des années dans Tellement proches, le chef d’œuvre d’Olivier Nakache et Eric Toledano, dans la deuxième saison de Fais pas ci, fais pas ça, ou encore dans La famille Bélier. C’est simple, efficace, et ça marche prodigieusement bien.

Aujourd’hui, on retrouvera une légère variante de ce schéma dans Cigarettes et chocolat chaud, qui introduit une notion jusqu’ici assez inédite de réalisme « social » dans le portrait de cette famille monoparentale au sein de laquelle le père, incarné par un impeccable Gustave Kervern, cumule les emplois (caissier dans une jardinerie le jour / dans un sex-shop la nuit) afin de joindre les deux bouts et de donner un semblant de vie « normale » à ses deux filles après le décès de leur mère. La fantaisie qu’apporte à l’ensemble la scénariste / réalisatrice Sophie Reine finit de rendre ce feel good movie tout à fait recommandable, le genre de spectacle autour duquel on aimera se réunir en famille pour rire et s’émouvoir. L’essai est transformé : on garde maintenant l’œil sur la suite de la carrière de Sophie Reine en tant que réalisatrice !

 

 

Le DVD

[4,5/5]

C’est Diaphana qui nous offre aujourd’hui la possibilité de découvrir Cigarettes et chocolat chaud sur support DVD. Le DVD du film s’avère d’ailleurs excellent : la définition est exemplaire, les couleurs éclatantes, en deux mots, l’éditeur, rôdé au support DVD, nous propose un encodage maitrisé, dont on ne percevra les limites techniques que sur certains arrière-plans affichant un léger bruit vidéo. Côté son, la version française est proposée en Dolby Digital 5.1 dans un mixage dans l’esprit du film, aux effets de spatialisation certes pas des plus nombreux mais toujours sympathiques et en totale cohérence avec ce qui nous est raconté.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose, outre les traditionnelles bandes-annonces du film, un making of d’un peu plus d’une demi-heure, très complet et sympathique, nous proposant la particularité de découvrir des scènes absentes du montage final. On poursuivra ensuite avec le premier court-métrage de Sophie Reine, très proche de l’esprit du long, et intitulé Jeanine ou mes parents n’ont rien d’exceptionnel (2010, 17 minutes) – une jolie et très amusante entrée en matière. Pour terminer, une featurette intitulée Patar ou pas Patar ? reviendra sur les caractéristiques de la famille « plus dysfonctionnelle tu meurs » au cœur du film. Un joli travail éditorial pour un film à découvrir de toute urgence.

ATTENTION cependant : on notera que le DVD-Test nous ayant été fourni par l’éditeur présente un souci au niveau du changement de couche, rendant illisible environ trois à quatre minutes de film (aux alentours de 1h 12min) selon les lecteurs, quand il ne fait pas tout simplement planter le lecteur DVD ou Blu-ray. Le DVD a été testé sur différents lecteurs (deux lecteurs Blu-ray Toshiba, un lecteur Blu-ray Panasonic, un lecteur HD-DVD Toshiba, ainsi que le lecteur Blu-ray de la Xbox One), et présentait le même souci sur chacun d’entre eux. Ce « bug » est particulièrement mal placé dans le film, puisqu’il empêche d’assister à ce qui s’avère probablement la plus belle séquence du film, à savoir l’enterrement du cochon d’inde Ziggy. On espère que la version DVD disponible dans le commerce ne souffrira pas de ce problème !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles