http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 12 août 2018
Test Blu-ray : Tout le monde debout

 
France, Belgique : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Franck Dubosc
Acteurs : Franck Dubosc, ,
Éditeur :
Durée : 1h48
Genre : Comédie romantique
Date de sortie cinéma : 14 mars 2018
Date de sortie DVD/BR : 18 juillet 2018

 

 

Jocelyn, homme d’affaire en pleine réussite, est un dragueur et un menteur invétéré. Lassé d’être lui-même, il se retrouve malgré lui à séduire une jeune et jolie femme en se faisant passer pour un handicapé. Jusqu’au jour où elle lui présente sa soeur elle-même handicapée…

 

 

Le film

[4/5]

« Will success spoil Rock Hunter ? » nous demandait Frank Tashlin en 1957. On n’en sait rien concernant le film avec Jayne Mansfield, mais en revanche, on avait l’impression diffuse qu’avec le succès, depuis une quinzaine d’années, on avait un peu perdu de vue Franck Dubosc. Même si cette sensation était peut-être erronée, ses errances cinématographiques au cœur de comédies oubliables et toutes ressemblantes entre elles (Bis, Le marquis, Fiston, Pension complète…), l’étrange expérience Cinéman, un Disco et trois Camping nous avaient confortés dans l’idée que l’on ne retrouverait peut-être bien jamais celui que l’on avait découvert, discret, aux côtés d’Elie Semoun dans ses petites annonces au milieu des années 90, puis rue Pierre Demours sur la scène de Comédie à roder les sketches qui composaient son premier spectacle en solo.

Nous étions dans l’erreur. Car avec Tout le monde debout, le premier projet cinéma porté de A à Z, de l’écriture à la réalisation, par Franck Dubosc, on retrouve enfin le mélange d’humour absurde et de sensibilité qui nous plaisait tant, et nous faisait tant rire il y a quelques années. Malin, il choisit d’évoluer dans le registre de la comédie romantique, genre éloigné de toute notion de « réalisme », aussi lui pardonnera-t-on le recours à des artifices scénaristiques peu crédibles et à quelques clichés, que le public n’a pas manqué de souligner sur les réseaux sociaux. Néanmoins, on ne pourra que s’incliner devant le « ton » que l’humoriste / scénariste / réalisateur est parvenu à trouver pour traiter de cette histoire d’amour entre un « valide » et une handicapée, slalomant entre les gags les plus irrévérencieux / politiquement incorrects et une vraie tendresse pour ses personnages et leurs défauts.

Avec ce ton particulier, n’épargnant personne tout en gardant une sensibilité forte, Dubosc prouve qu’il est un des enfants de la génération « Fluide Glacial » – impossible par exemple de ne pas penser aux délirantes bandes dessinées d’Edika quand, au détour d’un plan, on découvre la couronne funéraire d’une famille africaine affichant « Wepose en paix ». Pour son premier film en tant que réalisateur, il fait également le choix de « casser » l’image de séducteur impénitent qu’il entretient depuis ses premiers spectacles, en le faisant évoluer de franchement antipathique à profondément attachant ; du côté de la mise en scène, on ne pourra que souligner l’ampleur et l’ambition formelle de certaines séquences, qui amènent même une certaine poésie à l’ensemble. En deux mots comme en cent, Tout le monde debout est une jolie réussite, aussi inattendue qu’enthousiasmante : on est maintenant curieux de voir quelle direction va emprunter la carrière de Franck Dubosc dans les années à venir.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le Blu-ray de Tout le monde debout édité par Gaumont nous propose une expérience Home Cinema absolument enthousiasmante : le piqué est d’une remarquable précision, la définition ne présente aucune faille, les couleurs sont chaudes et naturelles, et la profondeur de champ est tout à fait satisfaisante ; le film est proposé au format et en 1080p, bref c’est du tout bon, il n’y a absolument rien à redire. Le son est mixé en DTS-HD Master Audio 5.1, et se révèle particulièrement dynamique, surtout lorsqu’interviennent les quelques scènes un peu plus musicales qui viennent ponctuer l’action. Du très beau travail.

Du côté des suppléments, le Blu-ray édité par Gaumont nous propose tout d’abord un intéressant making of, qui nous permettra de voir quelques images du tournage et d’entendre Franck Dubosc et ses acteurs s’exprimer sur le film ainsi que sur la personnalité du réalisateur ; ce dernier fait preuve de beaucoup d’humilité, évoquant notamment son travail en symbiose avec l’équipe technique. On continuera avec une poignée de scènes coupées, disponibles avec un commentaire audio optionnel de Franck Dubosc. Chacune de ces scènes semble avoir été coupée pour une raison valable, ce qui en dit finalement assez long sur le perfectionnisme de Dubosc, et la vision d’ensemble qu’il pouvait avoir de son « bébé ». On terminera ensuite avec un amusant bêtisier et avec la traditionnelle bande-annonce du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles