http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 10 juin 2018
Test Blu-ray : Point de chute

 
France : 1970
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : , Robert Hossein
Acteurs : , Robert Hossein,
Éditeur :
Durée : 1h21
Genre : Thriller, Drame
Date de sortie cinéma : 11 septembre 1970
Date de sortie DVD/BR : 5 juin 2018

 

 

Trois voyous enlèvent une jeune fille de quinze ans, Patricia, pour obtenir de son père le versement d’une rançon. Ils la séquestrent dans une cabane perdue au bord de la mer et la battent. Seul Eddie, un jeune voyou, gardien de la jeune fille, s’insurge contre ces méthodes. À travers un fait divers tragique, le portrait de deux adolescents dans un climat d’angoisse et de violence…

 

 

Le film

[3,5/5]

Thriller psychologique aux accents mélodramatiques, Point de chute s’impose comme un huis clos étrange et pour le moins efficace. Porté par la mise en scène sobre et inspirée de Robert Hossein, le film est court (1h21), tendu et l’intrigue dispose de suffisamment de rebondissements pour que le spectateur ne puisse jamais s’ennuyer. Bref, on est indéniablement une belle réussite, que l’on pourra rapprocher de La nuit du lendemain, réalisé par Hubert Cornfield en 1969 (soit un an avant le film de Robert Hossein) et qui suivait également les pérégrinations d’un groupe de kidnappeurs enfermés dans une maison isolée sur une plage.

Cependant, si l’on pourra sans peine dresser des passerelles formelles et thématiques entre les deux films, on admettra tout de même que l’approche cinématographique de Robert Hossein est beaucoup plus frontale que celle de Cornfield, qui signait une œuvre flirtant par moments quasiment avec le cinéma expérimental. Beaucoup plus « lyrique » et romantique, Point de chute reste avant tout un divertissement populaire, comme l’indique la présence au générique de l’idole des jeunes de l’époque, Johnny Hallyday.

Jamais forcément là où on l’attendait au cinéma, Johnny Hallyday avait dû surprendre pas mal de monde en 1970 en optant à nouveau pour un personnage sombre et taciturne, évoluant qui plus est au cœur d’un récit très noir, dont l’issue dramatique se ressent pour le spectateur dès les premières minutes du film, qui voient la visite par un inspecteur de police d’une maison vide dans laquelle se sont visiblement déroulés quelques événements violents.

Point de chute est donc une curiosité méconnue que l’on découvrira avec grand plaisir ; romantique et bien rythmé, ce petit polar typique des années 70 s’avère très attachant, et donne à Johnny Hallyday un de ses premiers rôles réellement convaincants – tout comme dans Le spécialiste, ce personnage taciturne et plein de contradictions lui va comme un gant, et lui permet de développer à l’écran tout son charisme.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est donc TF1 Studio qui vient d’avoir la bonne idée de sortir Point de chute sur support Blu-ray, aux côtés de deux autres films restaurés en 4K mettant en scène Johnny Hallyday. Côté image, à l’image du Spécialiste et de D’où viens-tu Johnny, le film s’en sort très bien, le grain d’origine est préservé mais n’empêche la définition de briller, le rendu HD global est vraiment excellent : du très beau travail. Côté son, la version française est proposée en DTS-HD Master Audio 2.0 mono d’origine, et propose un rendu stable, équilibré et respectueux de la patine sonore de l’époque, tout en faisant honneur à la musique de.

Rayon bonus, outre un livret de 36 pages exclusif et inédit réunissant les photos d’exploitation du film ainsi que les propos de Robert Hossein et Johnny Hallyday, on trouvera sur le Blu-ray à proprement parler une courte présentation du film par Jean-François Rauger, Directeur de la Programmation de La Cinémathèque Française. Ce dernier ne semble d’ailleurs pas excessivement apprécier le film, qu’il qualifie assez sévèrement de film « de midinettes ». On terminera enfin avec un document rare et tout à fait réjouissant, bien que n’ayant à priori absolument rien à voir avec le film : il s’agit de « Johnny à Bochuz », retransmission télévisée d’un concert donné par Johnny en 1974 au pénitencier de Bochuz et filmé par la Radio Télévision Suisse. Pour les amateurs de rock n’ roll, cela sera une poignée de chansons en live, dont la plus célèbre est probablement « Que je t’aime ». Proposé en définition standard, il s’agit d’une version « raccourcie » (40 minutes) de l’émission que vous pourrez retrouver en intégralité en cliquant sur ce lien.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles