http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 17 mai 2017
Test Blu-ray : Ouvert la nuit

 
France : 2017
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Edouard Baer,
Acteurs : Edouard Baer, ,
Éditeur :
Durée : 1h37
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 11 janvier 2017
Date de sortie DVD/BR : 17 mai 2017

 

 

Luigi a une nuit pour sauver son théâtre. Une nuit pour trouver un singe capable de monter sur les planches et récupérer l’estime de son metteur en scène japonais ; une nuit pour regagner la confiance de son équipe et le respect de sa meilleure amie – qui est aussi sa plus proche collaboratrice… et pour démontrer à la jeune stagiaire de Sciences Po, tellement pétrie de certitudes, qu’il existe aussi d’autres façons dans la vie d’appréhender les obstacles…

 

 

Le film

[3,5/5]

« La personnalité publique d’Édouard Baer a beau être polarisante, elle a au moins l’immense avantage d’être constante au fil des années. L’image que l’acteur donne de lui-même est celle d’un homme loufoque et narcissique, trop imbu de sa propre aura pour proférer autre chose que des pointes puériles. Il y a sans doute une part de vérité dans ce personnage, érigé comme icône de la génération bobo. Et pourtant, son troisième film en tant que réalisateur, après une longue pause depuis les deux premiers au début du siècle, fait preuve d’une incroyable clairvoyance et surtout d’une maîtrise insoupçonnée de l’outil cinématographique pour nous concocter une formidable comédie douce-amère. Ouvert la nuit s’apparente ainsi à une course de montagne russe extrêmement jubilatoire, qui nous plonge sans ménagement dans la nuit folle d’un artiste de la vie, un inconscient peut-être, mais en tout cas un homme fragile pris au piège d’un interminable mouvement de fuite. Édouard Baer s’y révèle à fleur de peau, tel le comédien intelligent et narquois qu’il est au fond. (…)

L’année 2017 est encore jeune, mais nous tenons d’ores et déjà notre premier coup de cœur avec cette comédie au charme irrésistible ! Ouvert la nuit peut sans fausse modestie être considéré comme le premier véritable coup de maître en tant que réalisateur de la part d’Édouard Baer. Celui-ci paraît s’y livrer par le biais du portrait plus ou moins fictif d’un artiste hyperactif, alors qu’il persévère en fait à broder le mythe fascinant d’un homme créé par les médias, d’abord la radio, puis la télévision, la scène et le cinéma, qui s’avère suffisamment rusé pour jouer, avec un soupçon de méchanceté, de cette image faite de toutes pièces. »

Extrait de la critique de notre chroniqueur Tobias Dunschen. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le film d’Édouard Baer pouvant s’assimiler à une flânerie nocturne et décousue, il est sûr que le Blu-ray d’Ouvert la nuit ne servira certes pas de « galette démo » pour convaincre vos amis réticents d’investir dans un lecteur Blu-ray ou un Home Cinema. Cependant, l’éditeur Le Pacte n’a en aucun cas à rougir de son transfert, qui s’avère une petite merveille de précision, respectant à la lettre la poésie décalée du métrage : la définition et le piqué sont au top, le niveau de détails est excellent, les couleurs sont naturelles et les noirs sont globalement bien gérés (malgré un léger effet de moiré sur la séquence du zoo). Côté son, la VF est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 à la spatialisation souvent discrète mais très enveloppante, plongeant littéralement le spectateur au cœur de cette nuit parisienne surréaliste, et nous réservant quelques petites surprises acoustiques occasionnelles.

Du côté des suppléments, les amoureux du film et du « personnage » Édouard Baer seront aux anges, puisqu’on trouvera sur la galette, en plus de la bande-annonce et du clip de la chanson-titre signée Alain Souchon, un passionnant et très amusant making of d’environ une demi-heure, nous révélant l’envers du décor d’Ouvert la nuit, de la préparation du film aux avant-premières, en passant bien sûr par le tournage, visiblement détendu et probablement riche en petits moments de grâce du genre de ceux qui nous sont proposés ici.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles