DVD — 18 mars 2017
Test Blu-ray : Ouvert contre X

Ouvert contre X

 
France : 1952
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h40
Genre : Policier
Date de sortie cinéma : 11 juin 1952
Date de sortie DVD/BR : 29 mars 2017

 

 

Un riche industriel a été mystérieusement assassiné. Les soupçons se portent sur sa maîtresse. Celle-ci est arrêtée et inculpée. Mais le jeune inspecteur Richard ne la croit pas coupable…

 

 

Le film

[3,5/5]

Film de patrimoine que les années ont étrangement effacé de la mémoire des cinéphiles, Ouvert contre X s’avère un film policier apparaissant, près de 65 ans après sa sortie dans les salles obscures, comme un petit chef d’œuvre d’écriture, très en avance sur son temps, qu’il serait nécessaire de réhabiliter au plus vite.

Bien sûr, les acteurs du film, si l’on excepte Marthe Mercadier, n’ont pas réellement marqué leur époque d’une empreinte indélébile, et aucun n’a réellement la trempe des « grands » interprètes de l’époque, mais on retrouve tout de même au cœur du film une série de « têtes connues » du cinéma français, de Robert Dalban à Yves Deniaud, en passant par Yves Vincent. De la même façon, le cinéma de Richard Pottier n’aura pas particulièrement marqué les mémoires : ce cinéaste surtout connu pour ses films avec Fernandel et/ou Luis Mariano (qui a terminé sa carrière en réalisant des péplums en Italie dans les années 60) s’appliquait à proposer une mise en scène fonctionnelle, sans artifice ni inspiration particulière.

Mais dans le cas d’Ouvert contre X, le charme opère tout de même, grâce au scénario du film, signé René Floriot (avocat de formation), mais surtout grâce à ses dialogues, écrits par Marc-Gilbert Sauvajon, qui dénotent d’un savoir-faire et d’un Art du bon mot et de la formule qui claque que d’aucuns pourront peut-être trouver vaguement « mécanique », mais qui fonctionne tout de même ici à plein régime. Le film nous livre donc avec une régularité de métronome une série quasi-ininterrompue de réparties cinglantes et assez géniales, qui n’auront de cesse de réjouir le spectateur. Une belle curiosité !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Après une interruption de neuf mois, la collection de chez Gaumont reprend enfin du service, et Ouvert contre X inaugure donc cette très attendue seizième vague de Blu-ray de patrimoine de l’éditeur, comme toujours proposé à prix tout doux (14,99€).

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est d’excellente tenue ; le film est proposé au format 1.33:1 respecté et encodé en 1080p. L’image préserve globalement la granulation d’origine, le piqué ne manquera pas de vous surprendre, et l’ensemble est assez formidable – la gestion des contrastes en revanche aurait pu bénéficier d’un peu plus de rigueur, le rendu fluctuant un peu d’une séquence à l’autre entre des contrastes tranchés et nettement plus légers. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio mono d’origine, clair, net et précis.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose un court entretien avec René Floriot tiré des archives de l’INA ; anecdotique certes, mais intéressant !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles