http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 20 mai 2018
Test Blu-ray : Goodbye Christopher Robin

 
États-Unis, Royaume-Uni : 2017
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h47
Genre : Drame, Biographie
Date de sortie DVD/BR : 9 mai 2018

 

 

L’incroyable histoire du créateur de Winnie l’Ourson dans un portrait de famille touchant et poétique. Découvrez la relation entre A.A. Milne, créateur de Winnie l’Ourson, et son fils Christopher Robin dont les jouets ont inspiré le monde magique du personnage. Cet émouvant récit nous dévoile que le succès international des livres qui ont enchanté le monde entier n’est pas sans sacrifice pour l’auteur, son fils et sa femme Daphne…

 

 

Le film

[4/5]

Si à priori jusqu’à l’année dernière, tout le monde se foutait éperdument du personnage de Winnie l’ourson et de la façon dont il a été créé, au lendemain de la Première Guerre mondiale, par le romancier britannique Alan Alexander Milne, l’année 2017 aura néanmoins vu la naissance de deux projets tournant autour du mignon petit ours : Goodbye Christopher Robin, produit par la 20th Century Fox, inédit dans les salles en France, et Jean-Christophe & Winnie, produit par Disney, qui débarquera sur les écrans français le 1er août 2018.

Fort différents l’un de l’autre dans leur approche du sujet, les deux films pourront à priori vivre leur vie de façon indépendante. Si le pitch du film produit par Disney semble comporter une bonne partie de la « magie » habituelle des productions Mickey, Goodbye Christopher Robin s’avère quant à lui entièrement basé sur des faits réels, et prendra en effet rapidement les rails d’un biopic classique, consacré à la description de l’émouvante relation entre un écrivain et son fils, dans des temps difficiles.

Sensible sans verser dans les excès malgré une intrigue qui aurait pu facilement tomber dans le pathos ou le « tire-larmes », Goodbye Christopher Robin bénéficie derrière la caméra de la solide expérience de Simon Curtis dans le domaine du biopic. Sobre, réaliste, ne sombrant jamais dans le mélo, le film n’abordera que quelques années de la vie d’Alan Alexander Milne et mettra en évidence le rôle qu’a pu avoir le personnage de Winnie dans la création d’un bonheur familial finalement bien fugace et illusoire. Au final, le film de Simon Curtis s’impose donc sans peine comme un grand et beau film à visionner en famille, profondément humble et humaniste, et rappellera, par certains aspects, le tout aussi réussi Neverland (Marc Forster, 2004), qui s’attachait quant à lui à évoquer la naissance tourmentée du personnage de Peter Pan.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Si Goodbye Christopher Robin n’a malheureusement pas eu la chance d’avoir droit à une sortie au cinéma en France, 20th Century Fox semble tout de même bien conscient du potentiel et de la qualité de son film, aussi l’éditeur a-t-il clairement mis le paquet avec ce Blu-ray, quasiment irréprochable en tous points : la définition est sans accroc, le piqué d’une précision à tomber, les couleurs éclatantes (et le mot est faible !), le niveau de détail excellent, et on n’aura rien à redire non plus sur la gestion des scènes nocturnes ou en basse lumière, qui s’impose comme vraiment remarquable… Un superbe Blu-ray, assurément. Côté son, le constat est le même : la spatialisation est dynamique, enveloppante et très efficace. Comme d’habitude, 20th Century Fox nous propose la version originale dans un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 littéralement bluffant, surtout dans le dernier tiers du métrage. La version française devra composer avec un mixage DTS 5.1, forcément moins puissant et moins fin, mais qui fera probablement parfaitement l’affaire pour les amateurs de VF, et rendra un bel hommage à la musique du film signée Carter Burwell. Bref, rien à redire niveau image et son ; comme à son habitude, la Fox fait le boulot, et le fait bien…

Du côté des suppléments, et outre un commentaire audio de Simon Curtis et Frank Cottrell-Boyce (disponible avec les indispensables sous-titres français), on trouvera un ensemble de huit featurettes promotionnelles revenant sur divers aspects du film à travers des entretiens et des extraits du film. Chacun de ses petits sujets dure entre deux et trois minutes, l’ensemble mis bout à bout nous forme donc un mini-making of d’une vingtaine de minutes. On terminera avec une galerie de photos et la traditionnelle bande-annonce.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles