http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 20 avril 2018
Test Blu-ray : Ferdinand

 
États-Unis : 2017
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Robert L. Baird, ,
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur :
Durée : 1h48
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 20 décembre 2017
Date de sortie DVD/BR : 20 avril 2018

 

 

Ferdinand est un taureau au grand coeur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes…

 

 

Le film

[4/5]

« Les créateurs de L’âge de glace et Rio adaptent Ferdinand, le conte pour enfants de publié en 1936, déjà mis en images par Disney deux ans plus tard dans un court-métrage de belle facture. (…)

La passion numéro uno des Espagnols, la corrida, en prend pour son grade dans cette charge piquante, même si le sujet est en réalité l’aspiration à assumer sa propre personnalité malgré les pressions de ceux qui veulent vous pousser à vous conformer aux attentes extérieures.

Ne pas devenir quelqu’un d’autre que celui que vous êtes profondément peut être un sacré défi dans certains contextes. Les camarades de Ferdinand, inconscients de ce qui se joue à l’extérieur de leur ferme, dans l’abattoir à ciel ouvert qui les attend, acceptent ce destin tracé pour eux sans sourciller. Ils s’étonnent de son tempérament rêveur, qu’ils méprisent avec plus ou moins de force, son principal rival, Valiente, étant le plus véhément. Une chèvre un peu démente et des chevaux snobs sont également dans les parages pour apporter un peu de légèreté, tout en permettant de transmettre eux aussi les intentions plus sérieuses du réalisateur.

L’auteur de l’ouvrage affirmait vouloir avant tout écrire simplement une bonne histoire que son ami pourrait illustrer mais son interdiction en Espagne, en Italie ou en Allemagne à l’époque de sa publication souligne bien que le message de paix qu’il véhicule n’était pas anodin.

Au-delà de ces nobles intentions, ce film d’animation est sacrément animé, avec quelques grands moments dont la mise à sac, spectaculaire mais involontaire, d’une foire, un exercice de funambule admirablement exécuté dans un magasin de porcelaine ou une poursuite débridée au cœur de Madrid. Le scénario ménage des instants de contemplation et des silences significatifs pour mettre en valeur certains gags parfois délirants et une réelle poésie.

Gentil et tendre, Ferdinand n’est pourtant pas mièvre, capable de devenir féroce par accident mais aussi pour défendre les plus faibles que lui, ou ses idéaux. Même s’il ne formule pas ses actes de résistance aussi clairement, ce qui ne fait qu’accentuer sa sincérité. Son geste le plus fort ne se joue pas dans la reproduction de la violence, mais dans sa capacité à résister à l’appel du sang, malgré les broncas de la foule. »

Extrait de la critique de notre rédacteur en chef Pascal Le Duff.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est donc naturellement 20th Century Fox qui permettra aujourd’hui aux quelques français ayant loupé le film en salles (avec 2,4 millions d’entrées, c’est un beau succès) de découvrir Ferdinand sur support Blu-ray, et comme à son habitude, l’éditeur a soigné sa copie niveau master. L’image est de toute beauté, la définition et le piqué sont d’une précision impressionnante, les couleurs et les contrastes ne font preuve d’aucune faiblesse, ce qui est d’autant plus appréciable que le film nous propose une véritable explosion de couleurs. En deux mots comme en cent, c’est net, précis, superbe : un très beau travail technique, irréprochable en tous points. Côté son, et comme d’habitude avec l’éditeur, la version française proposée en DTS 5.1 a beau être de très bonne qualité et se démener afin de placer des effets multidirectionnels dans tous les coins, elle ne tient que difficilement la comparaison avec l’ampleur et le dynamisme de la version originale encodée en DTS-HD Master Audio 7.1, qui nous propose quelques passages tellement explosifs et spatialisés de ouf qu’ils réveilleront probablement vos voisins sur trois pâtés de maisons.

Du côté des suppléments, 20th Century Fox nous propose un large éventail de featurettes à destination des petits et des grands : on commencera avec une série de conseils de John Cena pour une vie saine, on embrayera rapidement avec quelques courts sujets sur les personnages secondaires du film (avec des interventions que la toujours hilarante Kate McKinnon), ou encore un sujet sur les magnifiques paysages d’Espagne accompagné d’un module sur la création des décors du film. On poursuivra avec un amusant sujet sur le cheval Hans, avec la voix originale de Flula Borg, puis on s’attardera sur le processus de création derrière la fameuse scène de course de taureaux, probablement la scène la plus enlevée, la plus ambitieuse et la plus folle du film. On poursuivra avec une intéressante featurette sur la façon dont les mouvements des acteurs ont été intégrés à l’animation, un sujet de jardinage à destination des enfants, et avec le clip de la chanson « Home » de Nick Jonas, accompagné de son petit making of. On terminera avec la bande-annonce du film et la traditionnelle galerie de photos, largement composée de très jolis dessins préparatoires.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles