wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
DVD — 21 août 2015
Test Blu-ray : F comme Fairbanks

F… comme Fairbanks


France : 1976
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Maurice Dugowson,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h48
Genre : Comédie romantique
Date de sortie cinéma : 5 mai 1976
Date de sortie BR : 26 août 2015

 

 

1975, André sort de l’armée. Il est jeune, beau, diplômé et chômeur. Son doux délire : être Douglas Fairbanks, Zorro, Robin des bois… Il tombe amoureux de Marie, comédienne dans une petite troupe de théâtre amateur. Une histoire d’amour qui se brisera pourtant contre le mur d’une société sclérosée…

 

 

Le film

[5/5]

Plus que la simple déclaration d’amour au cinéma des années 20, d’avantage encore que la prestation magistrale de Patrick Dewaere, ce qu’on retiendra de F… comme Fairbanks, presque quarante ans après la sortie du film dans les salles, c’est cette limpidité dans l’écriture de Maurice et Jacques Dugowson, qui révolutionnait –et tend à demeurer encore très inhabituelle de nos jours– la romance cinématographique en y intégrant un ingrédient généralement mis de côté ou tout simplement ignoré par le genre, et qui fait de la relation qui se crée entre Dewaere et Miou-Miou dans le film sans doute l’une des plus fortes et des plus réalistes que l’on ait vu sur un écran.

Point de romantisme échevelé ici, l’attirance physique et la passion sont également hors-cadre : avec F… comme Fairbanks, Maurice Dugowson met en scène l’amour par le prisme de l’humour, et d’échanges verbaux volontiers absurdes et/ou complètement décalés. Utilisant cet humour désespéré comme une carapace pour se protéger des coups d’un monde qui le rejette à bien des niveaux (l’un est chômeur, l’autre vole dans les magasins pour joindre les deux bouts), ce couple formé à l’écran par deux des acteurs les plus intenses du cinéma français des années 70 touchera le spectateur de façon juste et sincère. Un an avant la sortie du film en 1975, Renaud chantait « Société, tu m’auras pas ». Comme lui, on aimerait croire à l’avenir de cette histoire d’amour/humour d’une beauté simple, malgré le poids des pressions sociales et un dénouement qui semble annoncer le pire.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein de la huitième vague de sa collection «  », s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose au prix tout doux de 12,99€.

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue ; le film est proposé au format 1.66:1 respecté et encodé en 1080p. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio mono d’origine, clair et sans souffle. Bien sûr, l’éditeur a eu par ci par là la main un peu légère sur le réducteur de bruit (on manque de textures franches, il suffit de voir l’image finale pour s’en convaincre), mais l’ensemble est plaisant et le plaisir de (re)découvrir ce chef d’œuvre de romance contrariée porté par un Dewaere impérial l’emporte sur toute autre considération.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose un making of rétrospectif tournant rapidement à l’hommage vibrant rendu au talent immense du regretté Patrick Dewaere. Les différents intervenants reviennent sur le télescopage fiction/réalité, le tournage du film s’étant déroulé au moment de la séparation du coupe Dewaere / Miou-Miou. Fort et émouvant.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles