http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 10 mars 2018
Test Blu-ray : Escape room

 
États-Unis : 2017
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : , Will Wernick
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h30
Genre : Thriller, Horreur
Date de sortie DVD/BR : 14 février 2018

 

 

Pour fêter un anniversaire, six amis se lancent dans le dernier jeu d’évasion à la mode : Escape Room. Ensemble, ils ont une heure pour trouver la clé qui les libérera en élucidant des énigmes. Mais plus le jeu avance, plus ces dernières deviennent compliquées et entraînent les participants dans un jeu qui pourrait bien leur coûter la vie…

 

 

Le film

[3/5]

Ayant littéralement explosé ces dernières années sur le marché du divertissement pour adultes, les jeux d’évasion grandeur nature ou « escape games » se sont mis à fleurir un peu partout dans le monde, venant tenir compagnie aux bowlings, laser games et autres kartings. Pour ceux qui n’auraient encore jamais entendu parler de ce concept, il s’agit de jeux se jouant généralement par équipes de deux à dix personnes, le but du jeu consistant la plupart du temps à parvenir à s’échapper d’une pièce dans une durée limitée, à l’aide d’indices à retrouver / combiner pour pouvoir avancer dans l’énigme et sortir. Ce type de jeu est probablement né de la combinaison grandeur nature d’émissions TV telles que, en France, le mythique jeu Fort Boyard, de jeux vidéo de type « Escape the room » en point-and-click et du succès jamais démenti de films tels que ceux des franchises Cube (à partir de 1997) et (à partir de 2004), mettant en scène un groupe d’individus prisonniers de pièces closes et devant subir une série d’épreuves afin de retrouver la liberté.

Avec plus de 3500 salles ouvertes à travers le monde (et plus de 450 à ce jour en France), les jeux d’évasion grandeur nature sont devenus un petit phénomène de société ; dès lors, on ne fut pas étonné de voir débarquer plusieurs Saw-likes prenant pour décor celui d’un escape game : en 2017, deux films intitulés Escape room sont sortis sur les écrans américains, et tous deux partageaient des sujets très similaires – celui d’un escape game dont l’issue est la mort… Celui qui nous intéresse aujourd’hui est signé Will Wernick, et a été présenté pour la première fois en France début 2018 lors de la vingt-cinquième édition du Festival international du film fantastique de Gérardmer.

Disponible depuis un mois environ en Blu-ray et DVD sous les couleurs de Marco Polo Production, Escape room est un pur petit DTV des familles comme on n’en voit guère plus beaucoup débarquer sur les linéaires de nos revendeurs. Conséquence d’un marché de la vidéo physique en France baissant de plus en plus chaque année, les éditeurs nous ayant habitué à nous livrer régulièrement de petits DTV horrifiques du samedi soir (Emylia, Filmedia, Zylo…) ont dû, pour la plupart, mettre la clé sous la porte. Marco Polo Production est un éditeur un peu plus récent, et reprend un peu le flambeau de ses glorieux ainés : Escape room est un parfait représentant de cette volonté éditoriale sentant bon les vapeurs de vidéo-club.

Peu original mais réalisé et interprété avec soin, le film de Will Wernick reprend à son compte les codes visuels des films de la saga Saw et The collector, et passé une séquence d’ouverture débutant sur les chapeaux de routes, prendra finalement le temps d’installer son intrigue et surtout une série de personnages relativement bien définis – contrairement aux personnages de bien des opus de la saga Saw, ils ne fonctionnent pas comme de simples « silhouettes » conduites à l’abattoir – et « existent » réellement, avec un background et une personnalité. Les interactions entre les divers protagonistes du récit fonctionnent bien, et au final, le seul élément qui pourra éventuellement contrarier le spectateur avide de sensations fortes se situera plutôt dans le fait que l’argument purement « horrifique » d’Escape room n’apparaisse finalement que très tard dans le métrage. Mais ce qui contrariera les uns ravira à coup sûr les autres…

Une remarque avant de terminer : contrairement à ce qu’on peut lire un peu partout sur le Net (et notamment sur le site de référence IMDb), la durée du film n’est pas de 1h21 mais bel et bien d’1h30.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est donc à Marco Polo Production que l’on doit le plaisir de découvrir Escape room en Blu-ray, et le résultat est assez superbe : la définition est au taquet, le piqué d’une précision redoutable, et étant donné que le film est quasiment toujours plongé dans l’obscurité, on soulignera la remarquable tenue des noirs. En trois mots, un excellent boulot. Même constat pour les pistes son, toutes deux encodées en DTS-HD Master Audio 5.1 : dynamiques, proposant des effets parfois surprenants, notamment sur les échos. La répartition et le placement des voix sont un peu plus subtils sur la VO ; la VF propose un peu moins de puissance dans le rendu des basses et, surtout, s’avère artistiquement beaucoup moins convaincante.

Pas de suppléments, mais comme on l’a déjà écrit à de nombreuses reprises dans la section Blu-ray / DVD, le marché de la vidéo en France étant ce qu’il est, on affiche notre soutien sans faille aux éditeurs ayant eu le courage de se lancer dans cette aventure malgré la conjoncture : on préférera de plus toujours voir débarquer un film horrifique inédit dans une édition vidéo vierge de tout bonus que de ne pas le découvrir du tout !

 

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles