DVD — 11 juillet 2017
Test Blu-ray : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

 
Italie : 1970
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Elio Petri,
Acteurs : Gian Maria Volontè, ,
Éditeur :
Durée : 1h55
Genre : Thriller
Date de sortie cinéma : 16 octobre 1970
Date de sortie DVD/BR : 12 juillet 2017

 

 

À Rome, le chef de la brigade criminelle est sur le point d’être promu au poste de directeur de la section politique. Persuadé que ses fonctions le placent au-dessus des lois, il égorge sa maîtresse, Augusta Terzi, au cours de leurs joutes amoureuses. Avec un sang-froid parfait, il met tout en œuvre pour prouver que personne n’aura l’intelligence, ni même l’audace, de le soupçonner et de troubler ainsi la bonne hiérarchie sociale. Il s’ingénie à semer des preuves accablantes, relançant l’enquête quand celle-ci s’égare…

 

 

Le film

[5/5]

Et s’il ne fallait en garder qu’un… Imaginez qu’il vous faille choisir UN et UN SEUL, parmi une liste de quelques chefs d’œuvre absolus du cinéma populaire italien. Qu’une alternative pareille un de ces quatre jours vous échoit, quel serait l’objet de votre choix ? Lequel choisirait-on ? Il était une fois dans l’Ouest ou Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon ? Heureusement, la question ne se pose pas, car comment faire un choix entre ces deux monumentaux finalistes ?

Mêlant habilement une conscience politique aigue à un scénario machiavélique tournant autour d’un personnage foncièrement antipathique, que l’interprétation haute en couleurs de Gian Maria Volontè finira finalement par rendre sympathique au spectateur (un sacré exploit au regard du salopard qu’il incarne !), Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon ne prend, malgré les presque cinquante ans qui nous séparent de sa sortie, aucune ride, et conserve encore aujourd’hui une acuité remarquable, et surtout un pouvoir d’attraction sur le spectateur quasi-hypnotique. Car malgré ce qu’on pourrait croire, le film d’Elio Petri n’est pas uniquement porté par la prestation incroyable de son acteur principal, mais aussi et surtout par son intrigue géniale, et par les multiples expérimentations formelles que mène Petri derrière sa caméra, qui n’en finissent pas d’impressionner autant que de fasciner.

Interrogeant le pouvoir et ses dérives via une farouche critique de la police, de la justice et de la politique, Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon est une œuvre cynique, souvent cruellement drôle. Sans l’ombre d’une concession, inoubliable et sublime, le film d’Elio Petri n’a pas volé son Oscar du meilleur film étranger en 1971. Une merveille.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le Blu-ray édité par Carlotta Films nous propose une expérience home cinéma on ne peut plus recommandable : l’image est assez superbe (restaurée en 4K), même dans ses passages les plus sombres, et rend parfaitement hommage à la sublime photo de Luigi Kuveiller. La définition est précise, les couleurs très saturées sont respectées à la lettre, de même que la granulation argentique d’origine. Côté son, l’éditeur nous propose à la fois la version originale italienne, mais a également été repêcher la version française d’époque ; toutes deux sont proposées dans des mixages DTS-HD Master Audio 1.0. Si elle plaira forcément aux amateurs de VF surannées qui ajoutent parfois un charme supplémentaire aux films qu’elles accompagnent, on préférera tout de même la version italienne, artistiquement plus convaincante, et qui met également d’avantage en valeur les compositions d’Ennio Morricone pour le film.

Dans la section suppléments, Carlotta nous propose de retrouver les suppléments déjà présents sur son édition collector DVD de 2010, en SD et VOST : le making of rétrospectif Regards croisés, qui reprend des entretiens avec Paola Pegoraro Petri et Marina Cicogna, une analyse du film sous la forme d’une discussion à bâton rompus entre Fabio Ferzetti et Annarita Zambrano (La stratégie de la tension) et un entretien avec le compositeur Ennio Morricone, toujours aussi prétentieux et imbu de sa personne, mais assez passionnant (La musique au corps). Soit environ une heure de suppléments passionnants ; du tout bon, même si l’on regrette l’absence du documentaire sur Elio Petri, de même que la bande originale de Morricone, tous deux proposés en bonus à l’époque de la sortie du DVD collector.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles