DVD — 27 juin 2018
Test Blu-ray : Au service de la France – Saison 2

– Saison 2

 
 
France : 2018
Titre original : –
Créateurs : , Jean-André Yerlès,
Acteurs : , Wilfred Benaïche,
Éditeur : Arte Éditions
Durée : 6h environ
Genre : Série TV, Comédie
Date de sortie DVD/BR : 27 juin 2018

 

 

1961 : Algérie, guerre froide, notes de frais, pot, décolonisation, putsch, taupe, double-taupe, tampon, double-tampon, Cuba, lutte contre le KGB, lutte contre la CIA, pot… la vie trépidante des meilleurs espions du monde ! Le jeune agent secret, André Merlaux, est hébergé secrètement chez Moïse, son ancien chef. Les deux hommes n’ont qu’un but : faire tomber le Colonel Mercaillon, le patron des Services Secrets français. Cette quête amènera les meilleurs espions du monde à déclencher la construction du Mur de Berlin, à provoquer la crise de Cuba, à transporter une bombe atomique à travers le désert algérien en 2CV…

 

 

La saison

[5/5]

La première saison d’Au service de la France en 2015 se terminait sur un retournement de situation inattendu qui plongeait le spectateur, durant les dernières minutes, dans une ambiance sombre, brisant net la bonne humeur et l’esprit de franche gaudriole dans lesquels il naviguait jusque-là ; les dernières séquences de la saison développaient ainsi l’amorce d’un récit de vengeance en mode « polar » énervé.

Si la deuxième saison de la série créée par Jean-François Halin, Claire Lemaréchal et Jean-André Yerlès débute pile là où la précédente s’arrêtait, elle reprend néanmoins quasi-immédiatement les rails de la satire mordante des administrations françaises des années 60 et de leurs règlements ubuesques. Extrêmement drôle, la série n’en oublie pas pour autant les enjeux développés durant la saison précédente, et suivra toujours, en pointillé, la trajectoire d’André Merlaux dans sa quête vengeresse. En pointillé seulement, car si la vengeance du personnage incarné par Hugo Becker servira certes de fil rouge au récit, Au service de la France s’échinera surtout cette année à développer d’avantage des personnages plus secondaires durant la première saison, qui prendront ici une importance capitale. Au trio Moïse / Mercaillon / Merlaux se substitueront donc volontiers les personnages des trois espions franchouillards Jacquard / Moulinier / Calot et surtout le personnage de Marie-Jo, interprétée par une décidément impeccable, qui prend du galon lors de cette saison, au propre comme au figuré. Tous les personnages évoluent, on en découvre un peu plus sur chacun d’entre eux – ainsi, tous, même les plus abjects, en deviennent très humains et profondément attachants.

Dans le même état d’esprit, on ne pourra pas passer à côté de cette volonté manifeste de la part des auteurs de faire évoluer chaque personnage par rapport à l’image que le spectateur pouvait en avoir. Cette nouvelle orientation quant à l’importance des personnages au cœur de cette série chorale permettra aux auteurs du show de faire se croiser leurs « petites » histoires avec la grande : ainsi, on découvrira durant cette saison les origines de la crise des missiles de Cuba, celles de la naissance de l’OAS et du putsch des généraux de 1961 ou encore les vraies raisons de la construction du mur de Berlin…

Avec son mélange d’humour irrésistible et de nostalgie d’un certain cinéma populaire des 60’s (et plus largement de la culture populaire de l’époque, avec un attachement tout particulier à la bande dessinée de l’époque, de Spirou à Tintin), cette deuxième saison d’Au service de la France rappellera plus que jamais le diptyque OSS 117, déjà imaginé par Jean-François Halin. Bourré de trouvailles décalées, de gags mémorables et de dialogues extraordinaires, le scénario de la série explore des thématiques encore inédites et prouvera sans conteste à ceux qui en douteraient qu’Halin en a encore sous le pied dans le registre, et que contrairement à ce que semble penser Jean Dujardin, on peut encore sans le moindre problème parvenir à se renouveler et faire rire en évoquant la France de De Gaulle. Et étant donné que certaines questions restent encore en suspens en fin de saison, on croise les doigts pour voir débarquer une troisième saison sans avoir à patienter encore trois longues années !

 

 

Le coffret Blu-ray

[5/5]

Éditeur relativement « discret » sur le front de la vidéo en France (et en particulier en ce qui concerne les Blu-ray), Arte Editions prend en revanche généralement grand soin de proposer aux consommateurs français des éditions soignées et de qualité. A ce titre, la deuxième saison d’Au service de la France qui débarque aujourd’hui en coffret Blu-ray s’avère un digne représentant du savoir-faire de l’éditeur français, d’un point de vue technique et éditorial.

Techniquement, le transfert de la saison est vraiment de toute beauté : couleurs, piqué, contrastes et encodage, tout est fait pour magnifier le travail d’Alexis Charrier, qui réalise les douze épisodes de la saison de cette grande série branque et malicieuse. On notera certes quelques artefacts sur les scènes sombres, et certains pourront tiquer à la découverte d’un encodage en 1080i (25 images / seconde) ; cela dit, la série sera également diffusée en Haute Définition sur Arte et Netflix à partir du 5 juillet, mais également en proposant ce cadencement à 25 images / seconde – on ne peut dès lors pas exclure qu’il puisse s’agir d’une volonté de tournage. Côté son, la version française est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 et rend parfaitement honneur à la douce hystérie du show, même si la plupart du temps, les effets acoustiques n’ont rien d’ostentatoire.

Du côté des suppléments, on trouvera une petite demi-heure d’entretiens avec l’équipe : tout d’abord avec Jean-François Halin (auteur), puis avec Alexis Charrier (réalisateur) et enfin avec Nicolas Godin (compositeur). Certains secrets de tournage sont révélés (non sans humour), l’ensemble évoque beaucoup et fort logiquement une idée de « continuité » et de développement de la saison précédente, et le trio dresse au final une note d’intention sincère et presque touchante, le tout étant entrecoupé d’extraits des passages les plus savoureux de la saison. On continuera avec une courte série de scènes coupées (en réalité une scène « étendue » couplée à une hilarante scène coupée) et une amusante « réclame » (un placement de produit imaginaire au cœur d’une scène), pour aborder le gros morceau de cette interactivité : un commentaire audio du sixième et du douzième épisode de la saison par Jean-François Halin et Jean-André Yerlès (épisode 6), qui seont d’ailleurs rejoints par Claire Lemaréchal (épisode 12). Passionnants, drôles et bourrés d’anecdotes, ces deux commentaires audio représenteront littéralement de l’or en barre pour les amoureux du show français. Une édition indispensable !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles