http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 13 septembre 2017
Test Blu-ray : Alien – Covenant

: Covenant

 
États-Unis, Royaume-Uni, Nouvelle Zélande, Australie, Canada : 2017
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , D.W Harper
Acteurs : , ,
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Genre : Science-fiction
Date de sortie cinéma : 10 mai 2017
Date de sortie DVD/BR : 13 septembre 2017

 

 

2103 – 10 ans après . Le vaisseau spatial Covenant est en route pour la lointaine planète Origae-6 afin d’y établir une colonie, un nouvel avant-poste pour l’humanité. Mais un incident grave contraint le vaisseau à se dérouter vers une autre planète émettant un étrange signal, située à une distance plus proche et qui a tout d’un paradis terrestre…

 

 

Le film

[3/5]

« C’est avec une impatience non feinte, une certaine appréhension également, que l’on attendait Alien : Covenant, nouvel opus de la saga Alien et suite de Prometheus. Pour rappel, ce dernier est une préquelle narrant les événements se déroulant avant le film original, sorti en 1979. L’on se souvient de cette image étrange du Space-Jockey, l’œil rivé à un télescope géant, l’estomac éventré, objet de spéculations les plus diverses parmi les fans et l’une des raisons pour laquelle Ridley Scott décida de revenir aux sources de l’histoire. Sorti en 2012, Prometheus divisa les fans, reprochant à Scott la création d’un gloubi-boulga métaphysique trop éloigné de l’univers anxiogène du premier volet. Prenant acte de ces critiques, Scott a la ferme intention de renouer avec l’ambiance du film original, tout en poursuivant la mutation de son univers initié par Prometheus. (…)

Les premiers plans sont admirables, la fluidité de la mise en scène, alliée à la beauté des images font de cet Alien un tour de force esthétique. Ridley Scott est un esthète formel, peaufinant le moindre détail, la moindre nuance de couleur. Malgré les critiques mitigées, tous s’accordaient à reconnaître le savoir-faire visuel du réalisateur anglais sur Prometheus. Pour , il était prévu que Scott s’éloigne des grands questionnements philosophiques aperçus dans Prometheus, pour se concentrer sur une narration plus resserrée, faisant fi de la question des Ingénieurs par exemple. La première heure du film est plutôt bien amenée, quoique d’une facture assez classique. Le déroulement de l’intrigue, assez téléphoné, est compensé par l’œil visuel de Scott, et par un suspense rondement mené lors de la découverte de planète. Cependant, et malgré la maîtrise visuelle du metteur en scène de Blade Runner, une désagréable sensation de redite se dégage de cette première partie, très (trop ?) proche du premier Alien. »

Extrait de la critique de notre chroniqueur Valentin Buchens. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Le Blu-ray d’Alien : Covenant édité par 20th Century Fox nous propose une expérience visuelle et sonore tout à fait exceptionnelle. Définition, piqué, couleurs et contrastes sont au taquet, et l’image s’avère assez sublime dans son genre, il n’y a rien à redire. Côté son, et comme d’hab avec l’éditeur, seule la VO est proposée dans un mixage DTS-HD Master Audio 7.1 explosif et ultra-dynamique (le film est d’ailleurs suffisamment généreux en action pour solliciter de façon régulière le caisson de basses), tandis que la VF doit se contenter d’un « simple » encodage en DTS 5.1, certes efficace, et même tout à fait spectaculaire, mais ne pouvant tenir la comparaison avec son aîné en HD.

Rayon suppléments, on suivra avec attention le commentaire audio de Ridley Scott (sous-titré en français), qui pourra sembler très auto-satisfait et assez imbu de sa personne, et au cours duquel le réalisateur revient sur certains points techniques très précis (musique, mise en scène…). Certains propos s’avèrent redondants avec ceux abordés au cœur d’un assez passionnant making of d’une durée de presque une heure. On trouvera également une poignée de scènes coupées et/ou étendues, mais la visite ne s’arrêtera pas là : en plus de ces scènes coupées souvent intéressantes, 20th Century Fox nous propose de découvrir une série de courts-métrages assez formidables, prenant place entre Prometheus et Alien : Covenant, et réalisés par Luke Scott, Ridley Scott ou encore Toby Dye. On terminera avec une galerie de dessins issus des expériences génétiques de David dans le film. Une interactivité ultra-complète et réjouissante.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles