http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 07 février 2018
Les sorties du 7 février 2018

Si vous arrivez à braver la neige et le froid, ces ambassadeurs tardifs d’un hiver qu’on espérait à tort déjà terminé, le programme des sorties cinéma de ce début du mois de février vous réservera un éventail très large de choix complémentaires. Le film à ne surtout pas rater cette semaine est évidemment Jusqu’à la garde de Xavier Legrand, le coup de cœur de tous les festivals par lesquels il est passé depuis sa présentation au Festival de Venise l’été dernier, ainsi que de notre cher confrère Jean-Jacques. Face à cette fiction extrêmement dure, ce sont avant tout les documentaires qui nous intriguent ce mercredi et cela d’autant plus qu’ils couvrent un champ thématique agréablement vaste : les réfugiés vus à travers le monde par l’artiste Ai Weiwei dans et dans un contexte beaucoup plus minimaliste dans Atelier de conversation de Bernhard Braunstein, les traditions des Indiens d’Amérique dans de Stéphanie Gillard, aussi beau qu’aventureux, ainsi qu’une drôle de juge belge dans le parfois hilarant de Jean Libon et Yves Hinant.


Comparée à cette vitalité comme toujours réjouissante du genre documentaire, la fiction destinée à ce qu’on appelle communément le grand public peine plutôt à nous convaincre. Le projet le plus atypique de la semaine – et donc par défaut le plus intéressant – est le rendez-vous pas nécessairement réussi du réalisateur plus qu’expérimenté qu’est Clint Eastwood, qui s’essaye à 87 ans au mélange hasardeux de la docu-fiction avec la récréation de l’attentat manqué du Thalys en août 2015. Cet exercice en récupération idéologique vaut en tout cas toujours mieux que les troisièmes épisodes respectifs des univers du Labyrinthe et de Cinquante nuances, tous les deux destinés à faire un passage éclair sur les écrans français. Quant à Stronger de David Gordon Green, il s’apparente hélas un peu trop à ces dizaines de films qui sortent chaque année en cette période-ci, afin d’amadouer les votants aux Oscars et autres prix de cinéma, et qui échouent misérablement dans leur tâche. Enfin, le seul candidat français dans le lot hebdomadaire ne s’en sort pas non plus particulièrement bien, puisque de Coralie Fargeat a tendance à noyer son propos vaguement féministe dans une esthétique atrocement clinquante.


Les vacances d’hiver commencent cette semaine pour les académies de la zone A, ce qui se ressent en raison des nombreux films d’animation en priorité ciblés jeune public qui sortent dès ce mercredi. Le seul à posséder un semblant d’attrait fédérateur pour tous les âges nous paraît être de Nick Park, même si visuellement, le danois Agatha ma voisine détective de Karla von Bengston pourrait aussi valoir le détour. Et puis, pourquoi ne pas emmener vos chers bambins, qui veulent depuis des lustres un animal de compagnie, cette curiosité autour des félins dans le salon qu’est la ressortie de Roar de Noel Marshall ? Un destin d’enfant sensiblement moins amusant est évoqué dans de John Cassavetes, l’un des films les plus conventionnels de ce réalisateur de génie. Enfin, une des très rares opportunités de rire en cette semaine de cinéma en somme assez sombre se présente avec l’amusant , le premier film américain de Billy Wilder.


Le 15h17 pour Paris de Clint Eastwood (États-Unis, Drame historique, 1h34, distribué sur 411 copies) avec Jenna Fischer, Judy Greer et Thomas Lennon

Agatha ma voisine détective de Karla von Bengston (Danemark, Animation, 1h17)

Atelier de conversation de Bernhard Braunstein (Autriche, Documentaire, 1h12, distribué sur 15 copies)

Cinquante nuances plus claires de James Foley (États-Unis, Drame, 1h45, distribué sur 697 copies) avec Dakota Johnson, Jamie Dornan et Kim Basinger

Cro man de Nick Park (Royaume-Uni, Animation, 1h29, distribué sur 529 copies)

de Mark Gill (Royaume-Uni, Biographie filmique, 1h34, distribué sur 21 copies) avec Jack Lowden, Jessica Brown Findlay et Jodie Comer (critique)

Human flow de Ai Weiwei (Allemagne, Documentaire, 2h20, distribué sur 22 copies)

Jusqu’à la garde de Xavier Legrand (France, Drame familial, 1h33, distribué sur 120 copies) avec Denis Ménochet, Léa Drucker et Thomas Gioria (critique)

de Wes Ball (États-Unis, Science-fiction, 2h19) avec Dylan O’Brien, Ki Hong Lee et Kaya Scodelario

Ni juge ni soumise de Jean Libon et Yves Hinant (Belgique, Documentaire, 1h39) (critique)

Revenge de Coralie Fargeat (France, Thriller, 1h48) avec Matilda Lutz, Kevin Jenssens et Vincent Colombe (critique)

The Ride de Stéphanie Gillard (France, Documentaire, 1h27, distribué sur 5 copies)

Rita & crocodile de Siri Melchior (Danemark, Animation, 0h40, distribué sur 90 copies)

de Natalia Chernysheva, Katerina Karhankova et Martin Duda (France, Courts-métrages d’animation, 0h49, distribué sur 40 copies)

de Nguyen Tuong Hung (France, Drame, 1h30, distribué sur 1 copie) avec Olivia Loiseau, Pierre Glénat et Sandra Bruguière

Stronger de David Gordon Green (États-Unis, Biographie filmique, 1h59, distribué sur 29 copies) avec Jake Gyllenhaal, Tatiana Maslany et Miranda Richardson

de Jo Sol (Espagne, Drame, 1h21) avec Antonio Centeno, Ann Perello et Pepe Rovira

de Toby Genkel et Reza Memari (Allemagne, Animation, 1h24, distribué sur 310 copies)

Reprises

Roar (1981) de Noel Marshall (États-Unis, Aventure, 1h34) avec Tippi Hedren, Noel Marshall et Melanie Griffith

Un enfant attend (1962) de John Cassavetes (États-Unis, Drame, 1h42) avec Burt Lancaster, Judy Garland et Gena Rowlands

Uniformes et jupons courts (1942) de Billy Wilder (États-Unis, Comédie, 1h40) avec Ginger Rogers, Ray Milland et Rita Johnson

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles