http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 23 mai 2018
Les sorties du 23 mai 2018

Côté commerce, cette semaine est placée presque exclusivement sous le signe de Star Wars, par le biais de de Ron Howard, qui avait eu son avant-première internationale assez décevante au Festival de Cannes. Avec plus d’écrans à sa disposition que toute la concurrence des nouveautés réunie, cette épopée de l’espace devrait hélas monopoliser l’attention de la plupart des spectateurs. Or, même si le programme de ce mercredi ne nous inspire guère de l’enthousiasme, il y a tout de même quelques découvertes pas sans intérêt à signaler. Comme par exemple la présidente sortante du jury de Cannes Cate Blanchett dans pas moins de douze rôles dans le conceptuel de Julian Rosefeldt ou bien la comédie à l’italienne qui a l’air d’avoir plu à notre cher confrère Jean-Jacques, de Pif, apparemment exempte de connotations religieuses, alors qu’elle sort chez un distributeur spécialisé dans ce domaine. Enfin, si vous préférez vous confronter à des sujets littéralement plus terre à terre, le documentaire canadien de Iolande Cadrin-Rossignol pourrait être fait pour vous.


Le reste de la sélection hebdomadaire ne rencontre point notre approbation sans réserve. La réalisatrice Marie-Castille Mention-Schaar, toujours à l’affût de sujets dans l’air du temps, s’improvise ainsi en pendant français de Garry Marshall, deux ans après Joyeuse fête des mères, avec . Marion Cotillard en fait des tonnes dans le fraîchement rescapé de Cannes Gueule d’ange de Vanessa Filho. Et le film d’animation franco-japonais de Shojiro Nishimi et Guillaume Renard nous paraît disposer d’une esthétique trop brouillonne pour être tout à fait à la hauteur de la noirceur de son sujet. Ce qui nous amène contre toute attente à la traditionnelle sortie des Découvertes du St André-des-Arts : le plus souvent d’ignobles œuvres aussi pauvres en moyens qu’en ambition formelle, mais aussi, très rarement, de vrais films glanés dans des festivals internationaux, comme cette fois-ci le croate de Ognjen Svilicic, présenté il y a quatre ans déjà à Venise dans la section parallèle Orizonti.


Enfin, l’anémie globale des sorties de la semaine nous laisse le temps et la place d’évoquer les deux films en reprise, qui abordent chacun des sujets considérés comme tabous à l’époque de leurs sorties respectives. Celui qui est le plus en avance sur son temps est sans doute de Michael Powell, l’histoire très sombre d’un psychopathe et tueur en série, qui n’avait pas du tout rencontré son public à la fin des années 1950, mais qui a depuis été amplement réhabilité, notamment grâce à l’intervention engagée de Martin Scorsese. Puis dans , le réalisateur Robert Mulligan traite d’une thématique pas moins controversée, avec Natalie Wood et Steve McQueen en jeunes amoureux récalcitrants, qui se résignent difficilement à l’avortement, suite à une grossesse accidentelle. Puis, ce ne sont pas vraiment des reprises à proprement parler, mais plutôt des avant-premières, puisque la reprise des sélections parallèles parisiennes du Festival de Cannes commence ce jour dans la capitale avec Un certain regard au Reflet Médicis et dès demain et jusqu’au dimanche 3 juin la Quinzaine des réalisateurs au Forum des images.


Bienvenue en Sicile de Pif (Italie, Comédie dramatique, 1h39) avec Andrea Di Stefano, Maurizio Bologna et Sergio Vespertino (critique)

de Stéphanie Brillant (France, Documentaire, 1h30, distribué sur 25 copies)

de Ilan Klipper (France, Drame, 1h17, distribué sur 24 copies) avec Laurent Poitrenaux, Camille Chamoux et Marilyne Canto

Hubert Reeves La Terre vue du cœur de Iolande Cadrin-Rossignol (Canada, Documentaire, 1h31, distribué sur 30 copies)

La Fête des mères de Marie-Castille Mention-Schaar (France, Comédie, 1h43, distribué sur 269 copies) avec Audrey Fleurot, Clotilde Courau et Olivia Côte

Frontières de Apolinne Traoré (Burkina Faso, Drame, 1h30, distribué sur 12 copies) avec Amélie Mbaye, Naky Sy Savane et Adizetou Sidi

Gueule d’ange de Vanessa Filho (France, Drame, 2h00, distribué sur 185 copies) avec Marion Cotillard, Ayline Aksoy-Etaix et Alban Lenoir

Manifesto de Julian Rosefeldt (Allemagne, Drame, 1h34, distribué sur 16 copies) avec Cate Blanchett, Erika Bauer et Ruby Bustamante

Mutafukaz de Shojiro Nishimi et Guillaume Renard (France, Animation, 1h33)

Quiet people Un jour à Zagreb de Ognjen Svilicic (Croatie, Drame, 1h17, distribué sur 1 copie) avec Goran Bogdan, Emir Hadzihafizbegovic et Ljubomir Bandovic

Solo A Star Wars Story de Ron Howard (États-Unis, Science-fiction, 2h15, distribué sur 844 copies) avec Alden Ehrenreich, Woody Harrelson et Emilia Clarke (critique)

Reprises

Une certaine rencontre (1964) de Robert Mulligan (États-Unis, Drame, 1h40) avec Natalie Wood, Steve McQueen et Edie Adams

Le Voyeur (1959) de Michael Powell (Royaume-Uni, Thriller, 1h40) avec Karlheinz Böhm, Moira Shearer et Anna Massey

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles