http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 17 mai 2018
Les sorties du 16 mai 2018

Deuxième semaine de cinéma de suite à être placée sous le signe du Festival de Cannes, avant que les sorties ne reprennent leur rythme habituel à partir de mercredi prochain. Deux films débarquent donc tout frais de la Croisette, le premier quasiment en direct après sa présentation en compétition, le deuxième seulement à partir de samedi, en simultané avec la clôture du festival. de Stéphane Brizé reprend en quelque sorte là où La Loi du marché du même réalisateur s’était arrêté il y a trois ans : par un discours passionnément engagé contre l’indifférence face à la misère sociale qui règne plus que jamais en France, porté toujours à bras le corps par Vincent Lindon. Quant à L’Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam, l’histoire rocambolesque de la production de ce film longtemps maudit est peut-être plus fascinante que la fantaisie qui terminera les festivités à Cannes samedi soir. Il se peut même que la sortie française du film soit annulée à la dernière minute, à cause des agissements légaux du producteur Paulo Branco. Celui-ci voudrait bien un morceau du gâteau, même si les différentes instances juridiques lui ont jusqu’à présent toujours donné tort.


Parmi les films qui sortent sur nos écrans sans le prestige cannois, au moins deux ont également trouvé notre approbation : le film brésilien très joliment gay de Marcelo Caetano et le film américain encore plus typiquement new yorkais de Dustin Guy Defa. Dans le premier, le monde du travail est examiné avec moins de rage et plus de sensualité que dans le Brizé, tandis que le deuxième montre le côté décalé de la capitale culturelle de la côte est sur le ton de la dérision. Un super-héro qui ne se prend pas non plus au sérieux est Deadpool, dont les deuxièmes aventures en autant d’années devraient ravir les fans d’action survoltée. Enfin, si l’intrigue de de David & Raphaël Vital-Durand paraît des plus convenues, l’aspect visuel plus soigné de leur film pourrait compenser ses excès mélodramatiques.


Enfin, du côté des documentaires – puisqu’il n’y a qu’une seule ressortie à voir cette semaine, le mythique L’Affaire Thomas Crown de Norman Jewison avec son couple de légende McQueen / Dunaway et ses écrans divisés passablement datés –, notre favori est le voyage initiatique, ponctué de prières et de fruits, que le réalisateur birman Midi Z accompagne dans . Deux autres documentaires peuvent valoir le détour, hélas littéralement puisqu’ils risquent de ne pas passer près de chez vous, l’un sur la crise des réfugiés en Grèce dans Des spectres hantent l’Europe de Maria Kourkouta & Niki Giannari et l’autre avec une thématique plutôt proche, la découverte d’un opéra en arabe, composé par un réfugié syrien, par des élèves aixois dans de David Daurier & Jean-Marie Montangerand.


14 pommes de Midi Z (Birmanie, Documentaire, 1h24)

Corpo eletrico de Marcelo Caetano (Brésil, Drame, 1h34) avec Kelner Macedo, Lucas Andrade et Welket Bungue

de David Leitch (États-Unis, Fantastique, 1h59) avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin et Josh Brolin

Des spectres hantent l’Europe de Maria Kourkouta & Niki Giannari (France, Documentaire, 1h39)

En guerre de Stéphane Brizé (France, Drame social, 1h52) avec Vincent Lindon, Mélanie Rover et Jacques Borderie

Et mon cœur transparent de David & Raphaël Vital-Durand (France, Drame, 1h26) avec Julien Boisselier, Caterina Murino et Serge Riaboukine

L’Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam (Espagne, Aventure, 2h12) avec Adam Driver, Jonathan Pryce et Stellan Skarsgard – sortie le samedi 19 mai

Manhattan Stories de Dustin Guy Defa (États-Unis, Drame, 1h24) avec Abbi Jacobson, Michael Cera et Tavi Gevinson

de Gustavo Hernandez (Argentine, Thriller, 1h34) avec Belen Rueda, Eugenia Tobal et Eva De Dominici

de Ryusuke Hamaguchi (Japon, Drame, 1h15) avec Sachie Tanaka, Hazuki Kikuchi et Maiko Mihara

de David Alonso et Enrique Gato (Espagne, Animation, 1h25)

Les Yeux de la parole de David Daurier & Jean-Marie Montangerand (France, Documentaire, 1h20)

Reprise

L’Affaire Thomas Crown (1968) de Norman Jewison (États-Unis, Policier, 1h42) avec Steve McQueen, Faye Dunaway et Paul Burke

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles