http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Sorties de la semaine — 13 juin 2018
Les sorties du 13 juin 2018

Trois mois après la journée mondiale de la femme, les distributeurs français nous rappellent avec panache cette semaine que le cinéma est tout sauf une affaire exclusivement masculine. Le seul bémol dans cette sélection hebdomadaire donc encore plus peuplée que d’habitude de personnages et d’enjeux féminins est que seule une misérable minorité de ces films est réalisées par des femmes. Mais sinon, il y a largement de quoi occuper vos journées, chères lectrices, dans les multiplexes parisiens et de province, pendant que la gente masculine sera obnubilée par les premiers matchs de la Coupe du monde de foot en Russie. Trêve des gros clichés sexistes et place au tour passionnant du programme de ce mercredi, enfin susceptible de balayer la médiocrité ambiante des semaines passées. Dans le trio de tête de nos recommandations, vous trouverez l’hommage magnifique que la réalisatrice Emily Atef rend à la légende Romy Schneider dans – un film qui n’avait rien gagné au dernier Festival de Berlin, mais qui s’était largement rattrapé lors de la dernière cérémonie des Lolas, les César allemands –, ainsi que deux films à l’intensité affective bluffante, dans le registre sentimental pour de Sebastian Lelio et dans un genre plus horrifique avec Hérédité de Ari Aster.


Le genre documentaire se met de même majoritairement en ordre de marche féminine cette semaine, avec de Stéphane Breton ou comment filmer avec adresse et un sens aigu de l’observation le vaillant combat des femmes kurdes contre l’état islamique, tout le contraire des Filles du soleil de Eva Husson, quoi. Le nouveau Wang Bing, quasiment un court-métrage comparé aux durées très longues de ses sept films précédents sortis jusqu’à présent en France, se penche sur les dernières heures de la vie d’une matriarche, le sort de cette vieille dame grabataire prenant alors tout son sens dans le contexte de la Chine d’aujourd’hui à travers les échanges de ses proches. Et puis, si vous êtes en quête de sérénité et de tranquillité spirituelle, de Marc J. Francis et Max Pugh est fait pour vous, à condition de poursuivre votre voyage intérieur après la séance de cinéma édifiante.


Enfin, puisque nous avons déjà évoqué le riche programme des ressorties dans notre récapitulatif mensuel, il nous reste quelques lignes pour parler d’autres découvertes potentielles, qui restent un peu à l’écart de cette grande célébration informelle de la femme au cinéma. Côté films grand public, Ocean’s 8 de Gary Ross et sa ribambelle de vedettes montre certes que les producteurs hollywoodiens ont finalement compris qu’on peut aussi se faire des sous grâce à des histoires contées depuis une perspective féminine, un calcul que le très conventionnel de Mike Newell poursuit avec son propre spleen britannique. Or, ce sont davantage deux autres films européens qui pourraient valoir le détour, venus de Roumanie et d’Italie : le très sombre drame familial de Constantin Popescu et surtout l’une des révélations de la Semaine de la Critique cannoise de l’année dernière, pour le meilleur ou pour le pire remontée depuis, le drôlement romantique Sicilian Ghost Story de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza.


3 jours à Quiberon de Emily Atef (Allemagne, Drame, 1h55, distribué sur 95 copies) avec Marie Bäumer, Birgit Minichmayr et Charly Hübner

Le Cercle littéraire de Guernesey de Mike Newell (Royaume-Uni, Drame, 2h03) avec Lily James, Michiel Huisman et Glen Powell

 de David Diane et Morgan Spillemaecker (France, Comédie, 1h19, distribué sur 219 copies) avec Chantal Ladesou, Vincent Desagnat et Julien Arruti

Désobéissance de Sebastian Lelio (États-Unis, Drame, 1h54) avec Rachel Weisz, Rachel McAdams et Alessandro Nivola

Filles du feu de Stéphane Breton (France, Documentaire, 1h20)

Hérédité de Ari Aster (États-Unis, Horreur, 2h06, distribué sur 202 copies) avec Toni Collette, Gabriel Byrne et Alex Wolff

de Mathias Walter (France, Drame, 0h58) avec Audrey Le Bihan, Anne-Laure Gruet et Brigitte Masure

de Wang Bing (Chine, Documentaire, 1h26, distribué sur 18 copies)

de Scott Peer (États-Unis, Drame, 1h33) avec Bella Thorne, Patrick Schwarzenegger et Rob Riggle

Ocean’s 8 de Gary Ross (États-Unis, Comédie de gangster, 1h50, distribué sur 550 copies) avec Sandra Bullock, Cate Blanchett et Anne Hathaway

Pororoca Pas un jour ne passe de Constantin Popescu (Roumanie, Drame, 2h32, distribué sur 30 copies) avec Bogdan Dumitrache, Iulia Lumanare et Constantin Dogioiu

Sicilian Ghost Story de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza (Italie, Drame, 1h57, distribué sur 37 copies) avec Julia Jedlikowska, Gaetano Fernandez et Corinne Musallari

Voyage en pleine conscience de Marc J. Francis et Max Pugh (Royaume-Uni, Documentaire, 1h34)

Reprises

2001 L’Odyssée de l’espace (1968) de Stanley Kubrick (Royaume-Uni, Science-Fiction, 2h28) avec Keir Dullea, Gary Lockwood et William Sylvester

(1956) de Douglas Sirk (États-Unis, Mélodrame, 1h39) avec Rock Hudson, Lauren Bacall et Robert Stack

L’Expérience Diagonale : Les Belles manières (1978) de Jean-Claude Guiguet / Simone Barbès ou la vertu (1979) de Marie-Claude Treilhou / Beau temps mais orageux en fin de journée (1985) de Gérard Frot-Coutaz

Johnny en 3 films : D’où viens-tu Johnny ? (1963) de Noël Howard / Le Spécialiste (1969) de Sergio Corbucci / Point de chute (1969) de Robert Hossein avec

(1988) de Hayao Miyazaki (Japon, Animation, 1h26)

Rock’O’Rico (1991) de Don Bluth (États-Unis, Animation, 1h04)

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles