wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
Sorties de la semaine — 12 juillet 2017
Les sorties du 12 juillet 2017

Le hasard a voulu que cet édito du milieu de l’été 2017 soit le 10 000ème texte publié sur notre site. Que du chemin parcouru depuis la toute première critique postée sur Critique-film.fr, le 9 avril 2010, sur un Tim Burton franchement mineur, Alice au pays des merveilles, par notre cher fondateur Julien, le seul à être resté fidèle à notre aventure collective de mordus de cinéma depuis plus de sept ans déjà ! Et quelle belle réussite tout de même sur la durée, avec de nombreux festivals couverts au moins par intermittence (Gérardmer, Berlin, Cannes, Deauville, …) et des textes de qualité qui tentent encore et toujours d’accomplir la tâche quasiment impossible de couvrir toutes les facettes de l’actualité du cinéma, en salles, en vidéo, sur la page écrite ou bien du côté d’informations qui risqueraient autrement de passer inaperçues ! Un grand merci donc à notre « père fondateur » Julien qui a créé ce site, sans se douter probablement que l’aventure allait continuer de plus belle des années plus tard, à notre rédacteur en chef Pascal, un recruteur infatigable pour dénicher de nouveaux talents au souffle critique plus ou moins durable, ainsi qu’au noyau dur de l’équipe qui en fournit en ce moment l’essentiel du travail : Jean-Jacques, le recordman de Cannes et de Gardanne, Mickaël à qui aucune galette ne résiste et qui a dû écrire un pourcentage élevé des milliers de textes sur le site, ainsi qu’en toute modestie moi-même, toujours prêt à en faire plus, mais hélas trop peu discipliné pour mettre en pratique mes bonnes résolutions.

Sinon, pour un mercredi à l’approche du grand vide de l’été entre le 14 juillet et le 15 août, la sélection de la semaine n’est pas vraiment honteuse. Elle contient notamment deux films chaudement conseillés, le drame chilien de Sebastian Lelio qui avait fait sensation au dernier Festival de Berlin et – une fois n’est pas coutume – un film de super-héros qui a failli nous arracher de notre torpeur à l’égard de ce genre à la mode, mais ô si facilement ennuyeux. Le thriller australien de Ben Young et le drôle de documentaire franco-iranien Avant la fin de l’été de Maryam Goormaghtigh promettent, eux aussi, quelques escapades filmiques hors des sentiers battus. Ce qui est hélas beaucoup moins vrai pour le retour en petite forme de deux monstres sacrés des années 1990, Emir Kusturica avec et Terrence Malick et son cinquième film en six ans, . Car cette boulimie de travail digne d’un Woody Allen ou d’un Hong Sang-soo relativise dangereusement l’aura mythique dont le réalisateur des Moissons du ciel bénéficiait jusqu’au tournant du siècle.

Ce constat est prouvé d’une façon particulièrement pénible à travers la ressortie, moins d’un an après la précédente, de l’un des chefs-d’œuvre de Malick, le film de guerre à la poésie poignante . Parmi les autres reprises de cette saison qui se prête comme aucune autre à la redécouverte des trésors cinématographiques du passé, signalons deux films américains plus ou moins célèbres, la leçon de séduction que Anne Bancroft administre à un tout jeune Dustin Hoffman dans de Mike Nichols et la leçon d’équitation dans le plus simple appareil que Peter Firth effectue suite à la psychanalyse du docteur Richard Burton dans de Sidney Lumet. Le véritable joyau érotique de la semaine est par contre le voyage dans les méandres de la sexualité nippone, violente et sensuelle à la fois, à laquelle nous convie Nagisa Oshima dans L’Empire des sens !


Avant la fin de l’été de Maryam Goormaghtigh (France, Documentaire, 1h20, distribué sur 43 copies) (critique)

de James Ponsoldt (Etats-Unis, Science-fiction, 1h50) avec Emma Watson, Tom Hanks et John Boyega (critique)

En équilibre sur l’océan de Sébastien Devrient (France, Documentaire, 1h10)

de Kenji Kamiyama (Japon, Animation, 1h50, distribué sur 51 copies)

Love hunters de Ben Young (Australie, Thriller, 1h48) avec Ashleigh Cummings, Emma Booth et Stephen Curry

de Ludovic Bernard (France, Comédie, 1h38, distribué sur 287 copies) avec Elodie Fontan, Florent Peyre et Nicolas Bridet

On the Milky Road de Emir Kusturica (Serbie, Drame, 2h05, distribué sur 86 copies) avec Monica Bellucci, Emir Kusturica et Sloboda Micalovic

de Alberto Rodriguez et Nacho La Casa (Espagne, Animation, 1h31, distribué sur 230 copies)

Song to song de Terrence Malick (Etats-Unis, Drame, 2h08, distribué sur 64 copies) avec Michael Fassbender, Ryan Gosling et Rooney Mara

de Jon Watts (Etats-Unis, Fantastique, 2h14) avec Tom Holland, Michael Keaton et Robert Downey Jr. (critique)

Une femme fantastique de Sebastian Lelio (Chili, Comédie dramatique, 1h44) avec Daniela Vega, Francisco Reyes et Luis Gnecco

Reprises

L’Empire des sens (1975) de Nagisa Oshima (Japon, Drame érotique, 1h45) avec Tatsuya Fuji, Eiko Matsuda et Aoi Nakajima

Equus (1977) de Sidney Lumet (Etats-Unis, Drame, 2h17) avec Richard Burton, Peter Firth et Colin Blakely

Le Lauréat (1967) de Mike Nichols (Etats-Unis, Comédie dramatique, 1h46, distribué sur 12 copies) avec Anne Bancroft, Dustin Hoffman et Katharine Ross

La Ligne rouge (1999) de Terrence Malick (Etats-Unis, Guerre, 2h51, distribué sur 5 copies) avec Jim Caviezel, Ben Chaplin et Elias Koteas (critique)

(1995) de Andreï Ujica (Russie, Documentaire, 1h32)

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles