http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Jeux vidéo — 13 juillet 2015
Les adaptations jeux vidéo de films à succès

marvel2-daredevil-punisher-guardians-of-the-galaxy-marvel-s-future

Le cinéma et les jeux vidéo ont toujours deux univers étroitement liés depuis qu’ils coexistent ensemble. L’exemple le plus probant est l’univers de la saga Star Wars adapté dans des centaines de jeux vidéo différents ou encore le personnage de Mario (l’une des premières stars du jeu vidéo) qui a été adapté au cinéma. Ces 2 univers ont su créer des passerelles entre les supports afin d’attirer un public toujours plus large. 

Quelques chiffres

Les chiffres sont éloquents, depuis 1975, 547 films de cinéma ont donné lieu à environ 2 000 jeux vidéo. L’adaptation de films est aujourd’hui une catégorie représentant environ 10 % de l’édition de jeux vidéo. Attention toutefois car certains films ont été adaptés à outrance ce qui ne rend pas les statistiques très représentatifs. Par exemple les six films Star Wars ont donné lieu à plus de 120 titres de jeux vidéo, il s’agit clairement de la série de jeux vidéo la plus adapté en nombre provenant d’un même univers appartenant au cinéma.

Dans le sens inverse, Resident Evil qui est l’une des franchises de l’univers du jeu vidéo la plus grande en quantité et également en notoriété n’a pour l’instant donné lieu qu’à quatre films en prise de vue réelle et un film en images de synthèse. Le nombre d’adaptations vidéoludiques de films de cinéma est ainsi très largement supérieur au nombre d’adaptations cinématographiques de jeux vidéo : on recense quelques milliers de titres de jeux vidéo d’un côté, et tout juste une soixantaine de longs-métrages de l’autre.

Ces chiffres vont tendre à énormément changer dans les prochaines années. Car avec 73 milliards de dollars prévus pour 2013, le jeu vidéo se taille la part du lion dans le marché de l’entertainment, loin, très loin devant celui du Cinéma. C’est en partie pour cette raison que les studios américains adaptent de plus en plus de best-sellers vidéoludiques sur grand écran.

L’univers Marvel au cinéma et dans les jeux vidéos

Alors que les films sous licences Marvel caracolent régulièrement en tête du Box Office, il n’en va pas franchement de même concernant les jeux vidéo…Le studio souhaite donc changer son fusil d’épaule : moins de jeux, mais de meilleurs qualités.

Moins de jeux, mais de meilleures qualités. Tel est le message que souhaite faire passer TQ Jefferson, vice président de Marvel Entertainment, chargé de l’exploitation des licences de la maison en jeux vidéo.

Sur le fond, on ne peut pas lui donner franchement tort. Ces dernières années, à de rares exceptions près, la plupart des jeux sous licence Marvel était des ratages d’envergures. Budget de développement à la baisse et pressions maximales pour sortir un titre à temps pour coïncider avec une sortie en salle ne faisaient pas franchement bon ménage. Sans oublier le recentrage par Disney Interactive sur les jeux développés pour les réseaux sociaux, qui marchent très bien, comme Marvel : Avengers Alliance.

L’univers Marvel est décliné sous de nombreuses coutures dans le jeux vidéo. On retrouve par exemple la licence sur des sites de jeux tels que les casinos en ligne. Un site majeur de ce domaine comme casino.com propose une dizaine de machines à sous, Jackpot consacrés à l’univers Marvel. Tous les héros principaux sont ainsi représentés : The Avengers, Blade, Daredevil, Iron Man 2, Ghost Riders, Captain America, Wolverine, X-Men ou encore Hulk.

Marvel compte donc changer sa stratégie afin de proposer un univers « jeux vidéo » aussi qualitatif que son univers au cinéma. Une stratégie payante quand on voit son grand concurrent DC Comics et sa franchise Batman Arkham qui a réussi à se créer une identité propre et ainsi se détacher complètement de son parent The Dark Knight.

Une chose est certaine, le cinéma et les jeux vidéo proposeront à l’avenir un contenu souvent proche tout en essayant de conserver une identité propre afin de se différencier et de fidéliser ses utilisateurs.

Articles semblables

Partage

Auteur

Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles