http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Festivals — 13 décembre 2015
Festival : RCC 2015, dimanche

A338C001_141217_R6MU.[1511234-1


La journée de dimanche permet le rattrapage de films du Panorama des Festivals n’ayant pas été visionnés pendant la semaine et elle a commencé avec El Clan, le dernier long métrage du réalisateur argentin . A 44 ans, ce dernier a déjà à son actif une filmographie longue le bras, El Clan étant son 8ème long métrage. Ce film raconte l’histoire, très connue en argentine, d’une famille criminelle, la famille Puccio. De 1982 à 1985, alors que l’Argentine subissait une dictature militaire avec son lot d’arrestations, d’assassinats, de tortures et d’enlèvements politiques, cette famille s’est enrichie en procédant à ses propres enlèvements avec demandes de rançons très importantes. Soyons franc, même si El Clan se voit sans aucun ennui, ce n’est pas, loin s’en faut, le meilleur film de Pablo Trapero :  un peu trop embrouillé, un peu trop bruyant, le bruit étant justifié dans certaines scènes, mais non justifié dans d’autres. On annonce le 10 février 2016 comme date de sortie de ce film.

B043R3CI

Comment va-t-on recevoir un film qui vient d’être récompensé par le Grand Prix du Jury et que la plupart des spectateurs ont apprécié ? Les louanges entendues ne risquent-elles pas d’engendrer une certaine déception, fut-elle minime ? Eh bien non, Hector, premier film du britannique , avec son humour délicat, avec son mélange de dureté et d’émotion, a suffisamment de force pour emporter le morceau, quelles que soient les « circonstances ». Il est évident qu’il est difficile de ne pas penser à Ken Loach en regardant cette histoire de SDF écossais qui, à l’approche de Noël, essaie de retrouver son frère et sa sœur qu’il n’a pas vus depuis 15 ans. C’est qui interprète le rôle d’Hector, un rôle qui lui va comme un gant ! Quant à la musique, un choix excellent : celui de la chanteuse folk australienne . Nous reparlerons plus longuement de cet excellent film lors de sa sortie en salles, le 30 décembre.

Hector 12

Bref bilan des RCC 2015

Lorsqu’un Festival ne mettant que huit films en compétition en présente trois qui s’avèrent excellents (La Passion d’Augustine, et Hector), on peut déjà considérer que le bilan est bon. Si on ajoute la très bonne qualité de , et le côté très sympathique de Good luck Algeria, le bilan est encore meilleur, d’autant plus que El Clan, s’il n’est qu’un film mineur dans l’œuvre de Pablo Trapero, est quand même d’un très bon niveau. Restent A peine j’ouvre les yeux et Ce sentiment de l’été : le premier a pour lui un sujet fort et, même si nous avons trouvé maladroits le scénario et la réalisation de ce film, il avait ses défenseurs parmi les spectateurs. Pour faire sobre, disons que ce n’était pas le cas pour le second !

hector 2

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles