http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Festivals News — 24 novembre 2015
Festival Kinotayo 2015 : ça commence aujourd’hui

KINOTAYO 2015 affiche

La 10ème édition de ce festival consacré au festival japonais contemporain a lieu cette année du 24 novembre au 10 décembre, avec des séances au Gaumont Opéra Premier du 24 novembre au 4 novembre et ensuite à la MCJP (Maison de la culture du Japon, métro Bir-Hakeim) du 2 au 10 décembre. Des séances seront organisées en régions à partir du mois de décembre. L’agenda complet des séances est à retrouver ici.

le garçon et la bête affiche

Le nouveau long-métrage d’animation de Mamoru Hosoda (La Traversée du temps, Summer Wars ou Les Enfants loups, Ame et Yuki), , sera présenté ce soir en ouverture. Révélé lors de la dernière édition du Festival de Cannes sous le titre An dans le cadre de la section Un Certain Regard, de sera lui présenté en clôture le 4 décembre à 19h30 au Gaumont Opéra Premier.

Les Délices de Tokyo affiche

Huit seront présentés en compétition :

  • 100 Yen Love de Masaharu Take (drame)
  • Fires on the plain de Shinya Tsukamoto (drame)
  • de Tetsuya Okabe (drame)
  • Kabukicho Love Hotel de Ryuichi Hiroki (comédie dramatique)
  • Kakekomi de Masato Harada (drame historique)
  • de Nobuhiro Yamashita (comédie dramatique)
  • Tag de Sono Sion (film fantastique)
  • de Chie Mikami (documentaire)

Plus d’informations sur ces films sur le site officiel. Les bande-annonces sont .

Trois prix seront remis : le Soleil d’or choisi par les votes du public, le Prix de la critique et le prix Canon de la meilleure photographie. L’an dernier, avaient été respectivement primés La Maison au toit rouge de Yoji Yamada, Disregarded People d’Hideo Sakaki et Forma d’Ayumi Sakamoto.

Des films hors-compétition seront également présentés, avec un double hommage aux acteurs et décédés en novembre 2014 avec les films de Kinji Fukasaku et Poppoya – Railroad Man de Yasuo Furuhata. La section Washoku permettra de réunir nourriture et cinéma (voir à ce titre également le joli film de clôture) via les films de Juzo Itami (1985) et de Joji Matsuoka (2015) mais aussi de l’authentique cuisine japonaise – voir liste des établissements partenaires ici. Enfin, deux projections spéciales avec , autre film énervé de Sono Sion et ce grand classique qu’est d’Akira Kurosawa, majestueux chef d’oeuvre à découvrir en version restaurée.

Articles semblables

Partage

Auteur

Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles