http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Festivals News — 03 août 2018
FEFFS 2018 : demandez le programme

La 11eme édition du européen du film fantastique de aura lieu à la rentrée, du 14 au 23 septembre.

Une édition placée sous le patronage de John Landis, réalisateur culte, entre autres, des Blues Brothers, du Loup-Garou de Londres ou de Un fauteuil pour deux – et bien sûr du Thriller de Michael Jackson ! Il recevra un prix d’honneur lors de la cérémonie d’ouverture et animera une masterclass deux jours plus tard. Le Festival sera aussi l’occasion de voir certains de ses long-métrages sur grand écran, dont Les Blues Brothers en formule drive-in.

L’autre événement de cette édition sera une sélection qui veut permettre aux spectateurs « d’appréhender les personnages féminins dans le cinéma de genre sous plusieurs facettes et à travers différentes époques ». Une intention louable, qui de plus permettra de voir ou revoir Possession d’Andrzej Zulawski ou encore Sisters de Brian de Palma.

Comme d’habitude, une quarantaine de films fantastiques seront projetés. Si la liste complète des longs-métrages présentés sera annoncée mi-août, une dizaine sont déjà connus. Parmi ceux-ci, on aura ainsi le plaisir de découvrir le nouveau Kim Ki Duk (Human, Time, Space and Human), décrit comme une « sorte de Battle Royale sur un paquebot ». On note aussi la présence, même s’il sort le 19 septembre, du  de Gaspar Noé (notre critique ici) qui sera présenté en compétition. Des Midnight Movies seront à l’honneur, dont le délirant Mandy de Panos Cosmatos.

Nouveauté, une compétition sera dédiée aux films d’animation, avec un éventail qui s’annonce large : parmi les trois films annoncés pour l’instant, on retrouve l’onirique , ma petite sœur de Mamoru Hosoda, puis un documentaire situé pendant les guerres en ex-Yougoslavie (Chris the swiss d’Anja Kofmel) et enfin une comédie d’horreur en stop motion (Chuck Steel : Night of the Trampires de Mike Mort) !

Un section jeu vidéo sera encore une fois de la partie, avec des bornes d’arcades en libre-accès, mais surtout l’Indie Game Contestcompétition mettant à l’honneur le indépendant. Trois conférences seront aussi organisées, dont une sur « les mondes virtuels ». Et, comme un pont entre cinéma et , des œuvres en VR seront elles aussi présentées.

Le FESS 2018 s’annonce donc plus que jamais éclectique !

 

 

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Nicolas Santal

Cet article a été rédigé par Nicolas Santal, rédacteur de Critique-film.fr