http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Comédie Critiques de films — 19 août 2011
En cloque, mode d’emploi

En cloque, mode d'emploiEn cloque, mode d’emploi

USA : 2007
Titre original : Knocked Up
Réalisateur : Judd Apatow
Scénario : Judd Apatow
Acteurs : , ,
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 2h10
Genre : Comédie
Date de sortie : 10 octobre 2007

Globale : [rating:2][five-star-rating]

En cloque, mode d’emploi est une comédie de Judd Apatow sortie en 2007. Le réalisateur est un habitué du genre, ayant déjà produit plusieurs comédies et tourné le fameux 40 ans, toujours puceau. Niveau casting, ce sont Seth Rogen et Katherine Heigl qui s’y collent.

Synopsis : Ben Stone coule des jours heureux avec ses quatre inséparables copains Jonah, Jayson, Jay et Martin, aussi glandeurs et débraillés que lui. Outre leur amitié, un projet hautement culturel les réunit : créer un site payant, « starsapoil.com », qui offrira aux internautes des scènes de nu de leurs actrices favorites.
La belle Alison Scott, assistante de production d’une chaîne télé hollywoodienne, habite avec sa soeur aînée Debbie et son beau-frère Pete un quartier résidentiel qui sied à son style bon chic bon genre. Bosseuse et ambitieuse, la jeune femme vient tout juste d’être promue au rang d’intervieweuse de célébrités.
Pour fêter l’événement, elle se rend en boîte avec Debbie, et au terme d’une soirée passablement arrosée, ramène Ben chez elle pour un « quickie » sous la couette. Le lendemain, dégrisée, elle l’éjecte gentiment mais fermement. Fin de l’histoire ? Pas tout à fait, car, huit semaines plus tard, des nausées suspectes lui révèlent son état…

En cloque mode d'emploi

Depuis Grey’s Anatomy, Katherine Heigl est abonnée aux rôles de célibataires qui deviennent mères du jour au lendemain, ou qui organisent des mariages. On l’a d’ailleurs retrouvée dans 27 Robes en 2008 ainsi que dans Bébé, mode d’emploi en 2010 (le titre me rappelle quelque chose). Une actrice jolie et sympathique à qui ce type de rôle va finalement très bien. Heureusement-même qu’elle est là, car En cloque, mode d’emploi ne nous offre pas grand-chose à nous mettre sous la dent. En même temps il ne fallait pas en attendre beaucoup d’une telle comédie romantique, quoique certaines soient encore assez réussies. Mais ici, non vraiment, mieux vaut faire demi-tour.

Les clichés plus lourdingues les uns que les autres finissent par nous étourdir, notamment la bande de mecs paumés par excellence : ça boit, ça fume, ça ne réfléchit pas et ce n’est pas crédible pour un sous. On essaie de nous faire croire que Ben, le jeune homme qui va devenir papa, et qu'on n'imagine pas du tout dans un livre photo de naissance, accepte la nouvelle sans douleur. Pire encore, Alison (Katherine Heigl) arrive à tomber amoureuse de lui en quelques semaines alors que rien ne laissait présager cela. Mouais… je veux bien de la romance et des couples atypiques mais là faut pas pousser. Et le calvaire dure 2h10 quand même.

En cloque mode d'emploi

Beaucoup d’invraisemblances, et celles-ci s’étendent également au couple Debbie (Leslie Mann)/Pete (Paul Rudd). On ne comprend pas bien leurs problèmes de couple et surtout, surtout, pourquoi les scénaristes se sont acharnés à rendre le personnage de Debbie aussi mauvais (elle prend la tête à son mari tout au long du film sans raison valable, à croire qu’il fallait respecter un quota de filles chiantes). Dommage, on était heureux de retrouver les deux acteurs au cinéma. Ce n’est pas non plus une grande réussite pour Jason Segel (Jason Qui ? Marshall ! Le nounours de How I met your mother !) ici réduit à un légume immature. Enfin, Katherine Heigl est accompagnée de Seth Rogen, également habitué aux comédies. Malgré tous les efforts de l’acteur, le duo ne fonctionne pas et c’est la première fois qu’on n’a pas envie de voir deux personnes finir ensemble dans une histoire d’amour.

Résumons-nous : on voulait une comédie à l’eau de rose, OK. Une histoire d’amour invraisemblable, pourquoi pas. Des personnages stéréotypés (on est dans la comédie américaine n’oublions pas), on est servi à ras bord et ça dégouline de partout. Pour l’humour, on repassera.

Résumé :

Dans le même registre, Bébé, mode d’emploi vaut bien plus le détour.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=xosyP31dUxg[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles