http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Nécrologie News — 11 mars 2016
Décès du décorateur Ken Adam

KenAdam

Le chef décorateur allemand est décédé hier à Londres. Il était âgé de 95 ans. Adam était l’un des plus brillants décorateurs du cinéma britannique et américain des années 1960 et ’70. On lui doit notamment les décors de sept films de , ainsi que ceux de deux films majeurs de Stanley Kubrick : et .

DocteurFolamourPlan

DocteurFolamour

Né à Berlin, Ken Adam avait dû fuir sa patrie à l’avènement des nazis au début des années ’30. Pendant la guerre, il s’était engagé en tant que pilote dans la Royal Air Force britannique. Dès la fin des années ’40, c’est également en Angleterre qu’il avait commencé à travailler pour le cinéma, en tant que dessinateur ou assistant décorateur sur des films comme La Reine des cartes de Thorold Dickinson, L’Obsédé de Edward Dmytryk, Capitaine sans peur de Raoul Walsh, Le Corsaire rouge de Robert Siodmak et Hélène de Troie de Robert Wise. En 1956, il monte en grade pour devenir chef décorateur sur de Michael Anderson – Oscar du Meilleur Film l’année suivante. Jusqu’au début des années ’60, il crée également les décors pour Rendez-vous avec la peur de Jacques Tourneur, Inspecteur de service de John Ford, Fils de forçat de Jack Cardiff, Tout près de Satan, Trahison à Athènes et Sodome et Gomorrhe de Robert Aldrich, Les Seins de glace de Robert Siodmak et Les Procès de Oscar Wilde de Ken Hughes.

OpérationTonnerre

OpérationTonnerreFilm

En 1962, les producteurs lui donnent carte blanche pour créer l’environnement filmique de James Bond dans James Bond 007 contre Dr. No de Terence Young. Ken Adam en profite pour concevoir des décors de plus en plus inventifs, notamment en tant que repaires des méchants. Il collabore ainsi sur six autres films de la série : de Guy Hamilton et son Fort Knox, ainsi que Les Diamants sont éternels du même réalisateur, Opération Tonnerre de Terence Young, – dont le célèbre décor au sein du volcan coûtait la somme à l’époque mirobolante d’un million de dollars –, L’Espion qui m’aimait et Moonraker de Lewis Gilbert. Deux ans après sa première participation au monde stylisé de Bond, Ken Adam avait collaboré pour la première fois avec le réalisateur mythique Stanley Kubrick sur Docteur Folamour. Pour cette satire cinglante sur la Guerre froide, il a conçu son décor probablement le plus célèbre : la salle du conseil de guerre où le et ses conseillers tentent en vain d’endiguer la menace atomique imminente. En 1975, il avait refait équipe avec Kubrick pour le drame d’époque Barry Lyndon.

ChittyChittyBangBang

ChittyChittyBangBangFilm

En parallèle de ces contributions majeures à l’Histoire du cinéma, Ken Adam avait également été jusqu’au tournant du siècle le chef décorateur de films aussi variés que Ipcress Danger immédiat de Sidney J. Furie, Mes funérailles à Berlin de Guy Hamilton, Chitty Chitty Bang Bang de Ken Hughes, Good bye Mr. Chips, Les Invitations dangereuses, Sherlock Holmes attaque l’Orient-Express, Tout l’or du ciel, Pas de vacances pour les Blues et Avec ou sans hommes de Herbert Ross, de Joseph L. Mankiewicz, Madame Kitty de Tinto Brass, King David et Crimes du cœur de Bruce Beresford, Agnès de Dieu et Bogus de Norman Jewison, Les Imposteurs et Company business de Nicholas Meyer, Dead bang de John Frankenheimer, Premiers pas dans la mafia de Andrew Bergman, Le Docteur de Randa Haines, de Barry Sonnenfeld, de Nicholas Hytner, In & out de Frank Oz et Taking sides Le cas Furtwängler de Istvan Szabo.

OnNeVitQueDeuxFois

OnNeVitQueDeuxFoisFilm

Ken Adam a été nommé à cinq reprises à l’Oscar des Meilleurs décors, pour Le Tour du monde en 80 jours, Barry Lyndon, L’Espion qui m’aimait, Les Valeurs de la famille Adams et La Folie du roi George. Il avait gagné l’Oscar à deux reprises, pour Barry Lyndon en 1976 et pour La Folie du roi George en 1995. L’Académie britannique a été encore plus généreuse à son égard avec neuf nominations et deux BAFTA pour Docteur Folamour et Ipcress Danger immédiat. Adam a été anobli par la reine Elizabeth II en 2003 pour son travail de chef décorateur et pour son engagement en faveur de l’amélioration des relations germano-britanniques. D’autres signes de son statut de décorateur d’exception étaient son invitation dans les jurys des festivals de Cannes et de Berlin, respectivement en 1980 et ’99, ainsi que l’organisation d’expositions de ses dessins et croquis notamment en 2014 à la Deutsche Kinemathek à Berlin, à laquelle il avait fait don de ses archives.

Goldfinger

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles