http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Nécrologie News — 13 juin 2018
Décès de la monteuse Françoise Bonnot

La monteuse française est décédée le 9 juin à Paris. Elle était âgée de 79 ans. Bonnot était l’une des monteuses majeures du cinéma international pendant environ un demi-siècle, des années 1960 aux années 2000. Elle a notamment collaboré de façon soutenue avec des réalisateurs comme Henri Verneuil, Costa-Gavras et Julie Taymor, ainsi que plus ponctuellement avec Jean-Pierre Melville, Dario Argento, Roman Polanski, Jean-Jacques Annaud, Patrice Chéreau, Volker Schlöndorff, Michael Cimino et Ridley Scott.


Françoise Bonnot a été en quelque sorte élevée du côté des tables de montage, puisque sa mère Monique Bonnot était la monteuse attitrée du réalisateur Jean-Pierre Melville. C’est d’ailleurs en tant qu’assistante de sa mère qu’elle travaille sur son premier film en 1959, Deux hommes dans Manhattan de Melville. Un autre réalisateur lui fera par contre confiance au début des années ’60 lors de ses quatre premiers montages autonomes : Henri Verneuil pour Un singe en hiver, Mélodie en sous-sol, La 25ème heure et La Bataille de San Sebastian. En 1969, elle assure le montage de deux films majeurs, Z de Costa-Gavras – Oscar du Meilleur Film étranger en 1970 – et le magistral L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville, pour lequel sa mère n’était pas disponible. Par la suite, elle allait encore faire équipe avec Costa-Gavras à sept reprises, de L’Aveu en 1970 jusqu’à en 1997, en passant par État de siège, , , – Palme d’or au Festival de Cannes en 1982 – et Hanna K.


En parallèle, elle avait collaboré à partir des années ’70 avec Dario Argento (), George Pan Cosmatos (Représailles et ), Luis Garcia Berlanga (Grandeur nature), Roman Polanski (), Jean-Jacques Annaud ( – Oscar du Meilleur Film étranger en 1977), Patrice Chéreau (Judith Therpauve), Moshé Mizrahi (Chère inconnue), Volker Schlöndorff (Un amour de Swann), le trio Zucker/Abrahams/Zucker (Top secret !), Michael Cimino (L’Année du dragon et ), Roland Joffé (Les Maîtres de l’ombre), Ridley Scott (1492 Christophe Colomb) et Nicole Garcia ( et Un balcon sur la mer). Entre 1999 et 2010, elle était de même responsable du montage des quatre premiers films de la réalisatrice Julie Taymor : , , Across the Universe et The Tempest.


En 1970, Françoise Bonnot a gagné l’Oscar du Meilleur montage pour Z. Elle a été nommée à trois reprises au César du Meilleur montage pour Le Passé simple de Michel Drach, Hanna K. et Place Vendôme, ainsi que deux fois dans la même catégorie aux BAFTA pour Z et Missing Porté disparu et l’avait gagné pour ce dernier en 1983. Ses confrères des American Cinema Editors l’ont nommée au prix de leur syndicat en 1995 pour le téléfilm « The Burning Season » de John Frankenheimer. Enfin, elle était mariée au réalisateur Henri Verneuil.

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles