wildwins office 2016 key Office 2016 Product Key Office Professional Plus 2016 Key validkeyshop cheap-windows-10-product-key
Critiques de films Drame — 18 avril 2017
Critique : Players

Players

Etats-Unis, 2013
Titre original : Runner, Runner
Réalisateurs : Brad Furman
Scénario : Brian Koppelman, David Levien
Acteurs : Ben Affleck, Gemma Arterton, Justin Timberlake, Anthony Mackie, Olivier Cooper
Distribution : 20th Century Fox, Twentieth Century Fox France
Durée : 1h32
Genre : Drame, policier
Date de sortie : 25 septembre 2013

Note : 3/5

Il y a un peu plus de vingt ans, les Français découvraient, avec émerveillement, le film mythique Casino de Martin Scorsese. C’est plus précisément le 13 mars 1996 que Sam, interprété par Robert De Niro et Ginger, par Sharon Stone, n’ont laissé aucun spectateur indemne. Autant saignant que la mafia de Chicago des années 70, autant poignant que leur histoire d’amour, autant rutilant que les costumes de l’époque, Casino est LE film référence dans l’institution du jeu. Virtuose et tapageur, il a marqué toute une génération de passionnés de jeux d’argent traditionnels et de casino en ligne. Nombreux sont les réalisateurs qui se sont inspirés de cet univers envoûtant et scintillant : aujourd’hui, c’est au tour du film Players de Brad Furman, de passer sous la loupe de notre expert en films de casino.

Synopsis : Etudiant à Princeton, Richie Furst décide de jouer au poker online pour financer ses frais de scolarité. Alors qu’il se retrouve rapidement ruiné, ce dernier est persuadé d’avoir été victime d’une arnaque via cette plateforme de jeu en ligne. Richie prend alors la décision de retrouver le créateur du site de poker, Ivan Block, qui serait au Costa Rica. La situation prend alors une tournure totalement différente lorsque les deux personnages se rencontrent : Ivan prend le jeune étudiant sous son aile et le fait intégrer sa « société ». Extravagance, sexe, mafia, argent à foison, drogue… Richie sent le danger et tente de renverser la situation en sa faveur, mais à quel prix ?

Le remake non officiel de « Wall Street » en version poker et paris en ligne ?

Vous souvenez-vous du célèbre « Greed is good » – « la cupidité, c’est bien » du tout premier Wall Street d’Olivier Stone ? Cette formule semble rester pertinente, vingt-cinq années plus tard dans le film de Brad Furman. Ce n’est plus dans les places boursières, mais plutôt dans les nouveaux espaces digitaux du jeu d’argent en ligne, que le jeune loup Richie (Justin Timberlake) tombera sous l’emprise de son mentor Ivan Block (Ben Affleck), patron d’un empire de jeu en ligne et roi de la manipulation.

La mise en avant du nouveau rêve américain ?

Dans le film de Brad Furman, Justin Timberlake souhaite toucher du bout du doigt ce que nous appellerions, le nouveau rêve américain : une vie ostentatoire et luxueuse, menée dans le film par Ivan Block, dans laquelle tout s’obtient rapidement. Les nouvelles technologies ont donné naissance à un monde dans lequel tout se transforme très vite. La nouvelle génération baigne dans cet univers digital de l’instantané, surtout lorsqu’il est question d’argent. Si avant le rêve américain était de devenir célèbre et riche, de nos jours, il s’agit toujours de cela, mais le plus rapidement possible. Et c’est que nous apercevons chez Richie Furst, dans le film Players.

Conclusion

Le film Players peut être perçu, malgré sa mise en scène clinquante et brouillonne, tel un conte moral mettant en avant les risques encourus par l’argent facile, la surconsommation et la réussite financière. L’ébauche d’une critique du bling-bling, tout en y baignant dedans.

Articles semblables

Partage

Auteur

Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles