http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
À la une Dossiers News — 06 janvier 2018
Bilan : notre top 10 des films de 2017

2017 étant définitivement terminée, il est l’heure pour nous de dresser un bilan de cette année de cinéma. Un bilan plus difficile que prévu à faire : étant donné que chaque membre du site à sa « sensibilité cinématographique », les tops personnels sont très diversifiés. Sur les neuf qui ont répondu à l’appel, on obtient 75 films différents, dont une dizaine seulement revient à deux ou trois reprises. On espère que cela  vous permettra de découvrir des longs-métrages un peu passés sous le radar. Le top final, lui, exprime malgré lui une ligne directrice du site : on aime tous les films quelques soit leur genre et leur nationalité ! N’hésitez pas à partager avec nous, dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux, vos tops. Au nom de l’équipe de Critique-Film.fr, nous vous souhaitons une excellente année 2018 !

Mention spéciale:  saison 3

Au choix cornélien de placer ou pas la série de Lynch, qu’il considère comme 18 morceaux d’un même film, dans notre top, il obtient une Mention spéciale, à part du reste. en le consiédérant comme un « vrai » film, il se placerait tout de même en haut du classement. Rien d’anormal au final pour une œuvre aussi dense, qui résume 40 ans d’un cinéma qui n’a d’autre égal que lui-même. Twin Peaks saison 3 ne ressemble à rien d’autre qu’à son auteur, et on en est ravis !

Médaille d’or : 

Grande surprise de retrouver le film placé si haut. Le film de Cattet et Forzani a totalement conquis le coeur de plusieurs de nos rédacteurs, et pour reprendre les mots de notre rédacteur Miquel Escudero Diéguez, « Si le film baigne bien dans l’univers des auteurs du roman et dans la longue tradition des films noirs des années 70, les réalisateurs imposent un discours qui leur est propre. Leurs références n’écrasent pas leur cinéma mais agissent comme des mots qui leur permettent d’articuler leur construction toute personnelle du monde et son temps. »

Médaille d’argent : 

Des années de gestation, c’est que qu’il a fallu à Martin Scorsese pour accoucher d’une de ses oeuvres les plus intimes – et les plus puissantes. Il ne ralentit que pour ne mieux contempler, réfléchir sur la foi, en nous prenant aux tripes pendant près de trois heures. A 75 ans, celui qui voulait devenir prêtre ou gangster nous prouve encore qu’il a bien fait de ne pas choisir : en embrassant la carrière de cinéaste, il est devenu les deux à la fois – pour notre plus grand bonheur !

Médaille de bronze : 

Alors que les films de la franchise X-men semblaient condamner à des films oubliés aussitôt vus (quand ils n’étaient pas de purs et simples nanars), avec Logan la 20th Century Fox sembla avoir compris que laisser les pleins pouvoirs à un réalisateur était la meilleur chose à faire. Western crépusculaire, les adieux au personnage de Wolverine sont émouvants, violents, et pour la première fois depuis longtemps avec les films de super-héros, le long-métrage n’a pas honte de s’adresser à des adultes. Une réussite donc !

Le top 10 :

  1. Laissez bronzer les cadavres, de Hélène Cattet et Bruno Forzani
  2. Silence, de Martin Scoesese
  3. Logan, de James Mangold
  4. Faute d’amour, de Alexeï Zviaguintsev
  5. , de Christopher Nolan
  6. Ex-aeqo : Moonlight (Barry Jenkins) &  (Katrhyn Bigelow)
  7. , d’Edouard Baer
  8. , de Ildikó Enyedi
  9.  de John Carroll Lynch
  10.  de Jordan Peele

 

Les tops par rédacteurs :

 

Pascal Le Duff

  1. [Twin Peaks saison 3] / 2. Trainspotting 2 / 3. A Ghost story / 4. Les Fantômes d’Ismael / 5. Dunkerque / 6. Ex Libris / 7. A beautiful day / 8. Petit paysan / 9. L’Amant d’un jour / 10. The Fits 

 

Jean-jacques Corrio

L’année 2017 a vraiment été une très bonne année pour le cinéma, avec de nombreux films de grande qualité en provenance d’Iran, du Liban, de Palestine, de Tunisie et d’Amérique du Sud. La France n’a pas été en reste, tout comme la Belgique et la Grande-Bretagne et même les Etats-Unis.

  1. Un vent de liberté   (Iran)   En narrant de façon très fine un conflit familial, Behnam Behzadi en profite pour dénoncer la condition féminine dans son pays.
  2. Personal affairs (Israël)   Sous couvert d’une comédie familiale, le plus souvent très drôle, Maha Haj, réalisatrice palestinienne au passeport israélien, parvient à montrer de façon presque subliminale la situation de prisonniers vécue par les palestiniens, qu’ils soient de nationalité palestinienne ou israélienne.
  3. Otez moi d’un doute (France)  Un film à la fois drôle et émouvant sur le thème de la paternité.
  4. La belle et la meute  (Tunisie)  Un film poignant qui donne la rage.
  5. The young lady (Grande-Bretagne)  Malgré un budget limité, un film puissant et visuellement magnifique.
  6.  La fiancée du désert (Argentine)   Tout simplement, un grand « petit film », tout en retenue, délicat, plein de charme.
  7. Lucky (Etats-Unis)   Un film qui traite de sujets graves avec légèreté et finesse , un film qui montre les Etats-Unis tels qu’on voudrait qu’ils soient, un film qui se déguste.
  8. Paris pieds nus  (France, Belgique)    Un film qui arrive à marier poésie et comique avec un brio hors du commun. 
  9. Nous nous marierons  (France) Un film-uppercut qui sonne vrai  et qui montre avec une grande justesse une facette du monde de la boxe, celle des obscurs.
  10. Une famille syrienne  (Belgique, France, Liban)  Un film sur la guerre telle qu’elle est vécue par une famille réfugiée dans son appartement, au milieu des combats entre clans rivaux
  11. Citoyen d’honneur  (Argentine) A la fois drôle, caustique et attachant.
  12. Noces (Belgique) Nombreux sont actuellement les films sur les mariages forcés. « Noce » est un des meilleurs.
  13. Tramontane  (Liban)  Un film émouvant et puissant, venant d’un pays qui a du mal à raconter sa propre histoire.
  14. La communauté  (Danemark)   « La communauté » est un film d’une telle force, d’une telle intensité qu’il fait partie des meilleurs films de l’année
  15. Le chanteur de Gaza  (Palestine)   L’histoire véridique d’un jeune chanteur gazaoui, parsemé de touches soit féministes soit politiques quant à la condition des habitants de Gaza.

 

Nicolas Santal

Entre les polémiques sur Netflix à Cannes, qui ont fait parler d’elles, et les débats plus restreints sur la légitimité ou non de placer de Twin Peaks : le retour dans un top cinéma (en tête du podium selon les Cahiers), on peut dire que la notion de film aura été questionnée cette année. Pour ma part, avoir découvert l’écrasante majorité des classiques chez moi de ne m’a pas empêché de me prendre des claques cinématographiques, tout comme cela ne m’empêche pas de continuer à aller voir les films sur plus ou moins grand écran avec toujours autant d’émotion. La moitié de ce top est d’ailleurs constitué de pures expériences cinématographiques, dont le souvenir restera associé à leur visionnage sur grand écran. Je manque de mots pour l’incroyable Dunkerque, bijou d’immersion, dont vous pouvez retrouver ma critique ici, Scorsese nous a livré un de ses films les plus personnels avec Silence, dont la vision nous plonge dans une état d’heureux épuisement. Le dernier Ang Lee, Un jour dans la vie de Billy Lynn, bien qu’il n’ait pu être visionné tel que son réalisateur le voulait, étire le temps d’une mi-temps pour explorer les traumas de son soldat, la surprenant Palme d’Or The Square est une comédie noire qui a surpris tout le monde, tandis que Au revoir là-haut est une merveille d’inventivité. Quant à l’incontournable retour de Twin Peaks, s’il se hisse qualitativement sur les marches du podium, il reste en soit une série. Un série qui synthétise toutes les obsessions de son créateur, et propose une expérience inoubliable, composée de 18 épisodes qui seraient pour autant indigestes en tant que film !

  1. Dunkerque / 2. Silence / 3. [Twin Peaks saison 3] / 4. The Square  / 5. Au revoir là-haut / 6. Un jour dans la vie de Billy Lynn / 7.  / 8. Detroit / 9. Baby Driver / 10. Get out

 

Miquel Escudero

Je me rends compte maintenant que les films que j’ai préférés cette année sont des portraits.

1.- Laissez bronzer les cadavres, Hélène Cattet et Bruno Forzani
Le cinéma est l’art du temps, Cattet et Forzani le savent bien. Une série des gestes, peu
des mots. L’image cinématographique ne doit pas être soulignée, elle doit juste être.
2.- Silence, Martin Scorsese
Filmer le fait de renoncer à soi-même est extrêmement compliqué et douloureux
parce que filmer l’intimité de quelqu’un d’autre c’est filmer sa propre intimité.
3.- Voyage of Time, Terrence Malick
La démarche de Terrence Malick est celle d’un humaniste qui fait du cinéma.

4.- Estiu 1993, Carla Simón
La force de la délicatesse et la finesse… Le récit de Carla Simón est aussi un premier
film très puissant et le début d’une filmographie qui s’annonce passionnante.
5.- Le Jour d’Après, Hong Sang-soo
Montrer sa propre vulnérabilité est un acte de courage.

6.- L’Autre côté de l’espoir, Aki Kaurismäki
Il n’y a rien de plus beau que la tendresse et l’humanité de quelqu’un qui ne croît plus
à rien.
7.- Río Corgo, Sérgio da Costa, Maya Kosa
Joaquim Silva est un homme qui se promène dans les sentiers des derniers jours de sa
vie. Sérgio da Costa et Maya Kosa parlent de tous ces errants qui, sans le savoir, sont
éternels.
8.- Neruda, Pablo Larraín
Larraín s’approche de Neruda grâce à un personnage inventé, Peluchonneau. Ce
dernier demandera à la femme de Neruda : « Et moi ? Suis-je une fiction ? ».
9.- The Lost City of Z, James Gray
Percy Fawcett part dans la jungle pour se perdre dans l’abîme de sa propre existence.
10.- Barbara, Mathieu Amalric
Jeanne Balibar joue le rôle d’une actrice qui joue le rôle de Barbara. C’est un abîme
enfermé en soi-même.

Mention spéciale :

Un beau soleil intérieur, Claire Denis
Le secret de la chambre noire, Kiyoshi Kurosawa
Braguino, Clément Cogitore

 

 

Valentin Buchens

Sans ordre précis:  La Femme qui est partie (Lav Diaz) / Braguino (Clément Cogitore) / Le parc (Damien Manivel) / Bienvenue à Madagascar (Franssou Prenant) / Good Time (Josh et Ben Safdie) / Laissez bronzer les cadavres (Hélène Cattet et Bruno Forzani) / Sans adieu (Christophe Agou) / Argent Amer (Wang Bing) / Avant la fin de l’été (Maryam Goormaghtigh) / Bangkok Nites (Katsuya Tomita)

 

Mickaël Lanoye

Il est volontairement composé de 5 films ciné et 5 DTV (direct to video). Ils sont numérotés arbitrairement, il n’y a pas forcément d’ordre de préférence. Hors sortie salle, mention spéciale et gros coup de cœur pour la 3ème saison de Twin Peaks.
1. A cure for life (Gore Verbinski)
2. Laissez bronzer les cadavres (Hélène Cattet & Bruno Forzani)
3. A monster calls – Quelques minutes après minuit (J.A. Bayona)
4. Logan (James Mangold)
5. Ouvert la nuit (Édouard Baer)
6. Le retour de Chucky (Don Mancini)
7. Pris au piège (Álex de la Iglesia)
8. Boyka (Todor Chapkanov)
9. In a valley of violence (Ti West)
10. Desert gun (Gonzalo López-Gallego)

 

Tobias Dunschen

Voici mon Top 10 des films sortis en 2017, avec lequel je suis plutôt satisfait, mais qui n’est nullement représentatif, vu que je n’ai de loin pas vu assez de films depuis janvier dernier !

  1. Moonlight de Barry Jenkins / 2. I am not your negro de Raoul Peck / 3. Corps et âme de Ildiko Enyedi / 4. Faute d’amour de Andreï Zviaguintsev / 5. Carré 35 de Eric Caravaca / 6. Pop Aye de Kirsten Tan / 7. Lucky de John Carroll Lynch / 8. Ouvert la nuit de Edouard Baer / 9. Le Dernier Vice-roi des Indes de Gurinder Chadha / 10. Le Semeur de Marine Francen

 

Aubin Bouillé

Cette année, Marvel a encore démontré sa supériorité sur DC, et de grands réalisateurs se sont une nouvelle fois illustrés. Edgar Wright avec Baby Driver, un thriller halluciné, Aronofsky avec Mother!, qui a divisé les avis, ou encore Kathryn Bigelow de retour avec un film historique poignant : Detroit, totalement immersif et très intelligent. On saluera également le cinema d’horreur avec trois œuvres très différentes, mais toutes hors des carcans habituels du genre : Get Out, It Comes at Night et Grave. Enfin le grand retour tant attendu de Blade Runner a fait mouche.

1. Logan / 2. Blade Runner 2049 / 3. Trainspotting 2 / 4. Detroit / 5. Baby Driver / 6. Get Out / 7. Thor Ragnarök /  8. Mother! / 9. Grave / 10. It Comes at Night

Julien Mathon

  1. La La Land 2/ 120 battements par minute / 3. American Honey / 4. Jackie / 5. Le Redoutable / 6. Un Beau Soleil Intérieur / 7. Mise à Mort du Cerf Sacré / 8. Jeune Femme / 9. L’Amant d’un jour / 10. Moonlight

 

Sébastien Dard

  1. Blade Runner 2049 / 2. Coco / 3.  La La Land / 4. Un jour dans la vie de Billy Lynn / 5. Okja / 6. Logan / 7. Baby Driver / 8. Traque à Boston / 9. Good Time / 10. A beautiful day

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Nicolas Santal

Cet article a été rédigé par Nicolas Santal, rédacteur de Critique-film.fr